Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Vous pouvez profiter de taux bas pour votre crédit immobilier lors de ce nouveau confinement

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Immeuble haussmannien à Paris. © Pixabay

Depuis vendredi 30 octobre, la France est de nouveau confinée. Mais pour autant, les opérations immobilières ne devraient pas s'arrêter. Si les agences immobilières sont contraintes de fermer leurs portes, elles "maintiendront leurs services en activité" et "seront mobilisées pour assurer la continuité de la chaîne du logement", assure la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) dans un communiqué. Les notaires produiront toujours des actes authentiques. Et les banques proposeront toujours leurs services, leurs agences resteront même ouvertes.

"Contrairement au premier confinement qui avait pris les banques de court, il est aujourd’hui tout à fait possible d'obtenir un crédit immobilier", souligne Vousfinancer. "La plupart des établissements ont déployé leurs logiciels de traitement des dossiers de prêt auprès de leurs salariés experts crédits en télétravail, ce qui n'était pas le cas en mars", ajoute le courtier, qui poursuit aussi ses activités comme les autres agences de courtage en crédit, en privilégiant l'accompagnement à distance.

Baisse des taux sur 'la plupart des durées et des profils'

Vous avez donc toujours la possibilité de contracter des prêts immobiliers. Et le moment peut sembler opportun pour le faire. Le-Partenaire, spécialisé dans les services immobiliers, constate début novembre "une baisse globale des taux de crédit immobilier sur la plupart des durées et des profils clients". Il précise qu'au niveau national, "les futurs emprunteurs vont pouvoir emprunter à partir de 0,72 % sur 15 ans, jusqu'à 1,52 % sur 25 ans".

Constat similaire du côté de Vousfinancer, qui évoque une baisse moyenne "de 0,10%" dans les nouvelles grilles de taux communiquées par les plusieurs banques pour le mois de novembre. "En moyenne on peut emprunter actuellement à 1,10 % sur 15 ans, 1,30 % sur 20 ans et 1,50 % sur 25 ans, mais pour les meilleurs profils, il est possible de négocier 0,58 % sur 15 ans, 0,88 % sur 20 ans et 1,06 % sur 25 ans, des taux à nouveau proches des records historiques", détaille le courtier.

"Traditionnellement en fin d'année les banques remontent leur barème lorsqu'elles ont réalisé leurs objectifs de production de crédit", rappelle Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer. Mais cette année, la crise économique et sanitaire et les coups d'arrêt subit par le marché changent la donne. Les taux devraient donc rester bas fin 2020.

Un marché freiné par le confinement

Mais le reconfinement pourrait venir à nouveau freiner le marché immobilier, en raison notamment de l'impossibilité de visiter les biens, ce qui apparaît plus contraignant pour acheter dans l'ancien que sur plan dans le neuf. Comme en mai ou juin, on pourrait toutefois observer un effet de rattrapage après ce nouveau confinement, favorable au maintien des prix immobiliers à leurs niveaux actuels.

Le chômage partiel ou les baisses de revenus pour les indépendants pourraient en outre entraîner une hausse des refus de crédit. À fin octobre, ces refus représentaient 11,5% des dossiers envoyés aux banques, contre 5,5% sur l'ensemble de l'année 2019, selon Vousfinancer. Outre la crise, les recommandations formulées fin 2019 par le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) ont durci les conditions d'emprunt. Le HCSF demande par exemple de respecter la limite de 33% d'endettement des emprunteurs.

Pour pouvoir financer plus de clients, les banques cherchent donc à assouplir ces conditions. "Certaines prennent en compte dorénavant 100% des revenus locatifs existants, jusqu'alors pondérés à 70% ou 80%", relève Fabienne Laborde, directrice commerciale de Le-Partenaire. "De même, elles observent de près le reste à vivre dans le cas où les fameux 33% d'endettement sont frôlés ou dépassés." De quoi multiplier les chances d'obtenir un crédit pour concrétiser un projet immobilier en cette fin d'année.

À lire aussi — Les 6 grandes villes où acheter plutôt que louer vous fait gagner des mètres carrés

Découvrir plus d'articles sur :