Non retenue par la ville de Marseille pour opérer dans ses rues, la startup américaine de trottinettes électriques Lime — l'un des plus gros acteurs au monde avec Bird et Jump (Uber) — essaie de montrer patte blanche à Paris, son premier marché en France, alors que la municipalité s'apprête aussi à faire le tri parmi les acteurs. La Ville a décidé de n'en retenir que trois après des mois de chaos dans les rues et de colère des gens provoquée par la stratégie de Lime et Bird, selon la startup concurrente Dott. Pour ce faire, Lime vient d'annoncer qu'elle ferait désormais payer les usagers qui envoient une trottinette à la fourrière en raison d'un stationnement inapproprié, hors des places prévues à cet effet.

Lime explique au Parisien qu'elle demandera désormais 59 euros au client, "soit les frais d'extraction et la première journée de mise en fourrière", précise l'entreprise. Lime vérifiera le positionnement du véhicule grâce au numéro de la trottinette ainsi que la photo prise par l'utilisateur à la fin de son trajet, permettant d'assurer le verrouillage de cette dernière, explique Lime qui aurait dépensé 400 000 euros d'amende (35 euros) et de frais de fourrière (49 euros + 10 euros par jour) selon le journal. En France, les opérateurs de scooters en libre-service Cityscoot et Coup appliquent déjà ce type de politique.

A lire aussi — Le PDG de Bird promet 1 000 emplois pour convaincre Anne Hidalgo de garder ses trottinettes à Paris

Mais ces conditions pourraient faire l'objet de contestions"vu le flou total concernant le statut juridique des trottinettes", souligne Me Alexia Decamps, avocate experte en droit routier, interrogée par Le Parisien. La société a créé un service client dédié au traitement des amendes de mauvais stationnement. Et dans le cas où la trottinette électrique aurait été déplacée entre son dépôt et la mise en fourrière, aucune amende ne s'appliquera, promet Lime.

A partir de ce mercredi 23 octobre, les utilisateurs ne pourront plus terminer leur trajet en dehors des espaces prévus ni se stationner en dehors de Paris intra-murs. "Lime a pris la décision de responsabiliser davantage les utilisateurs et les inciter de manière contraignante à adopter les bonnes conduites en matière de stationnement", justifie la société californienne au quotidien.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Comment les opérateurs de trottinettes électriques peuvent limiter la vitesse à distance

VIDEO: Pourquoi la soie coûte si cher