Walt Disney sacrifie son bénéfice pour lancer Disney+

Un parc Disney en Chine. Le bénéfice d'exploitation des parcs de loisirs a augmenté de 4%. Unsplash/pan xiaozhen

Disney a beau enchaîner les réussites, l'entreprise a présenté mardi 6 août 2019 des résultats décevants. Walt Disney a ainsi annoncé une baisse du bénéfice trimestriel plus marquée que prévu, l'entreprise investissant beaucoup dans son service de streaming censé concurrencer Netflix. Disney+, un service d'abonnement à des programmes familiaux, est le plus gros pari numérique du groupe américain. Il doit démarrer en novembre aux États-Unis. 

Hors certains éléments exceptionnels, Disney a dégagé un bénéfice par action de 1,35 dollar au troisième trimestre, inférieur au consensus IBES Refinitiv de 1,75 dollar. La filiale internationale a subi une perte d'exploitation de 553 millions de dollars, supérieure à celle de 168 millions un an plus tôt, en raison de la consolidation de Hulu et des investissements dans Disney+ et dans la chaîne sportive ESPN.

Le bénéfice d'exploitation des parcs de loisirs a augmenté de 4% à 1,7 milliard de dollars, tandis que les réseaux médias (ESPN, Disney Channel, FX) ont vu le leur progresser de 7% à 2,1 milliards de dollars. L'action, qui a gagné 27% depuis le début de l'année et inscrit un record la semaine passée, cédait 5% à 135 dollars dans les échanges après Bourse.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les animes pourraient donner un gros avantage à Netflix face à Disney+

Voici les six choses de la tech que Bill Gates avait prédites correctement en 1999