Christine Lagarde a présenté un graphique éloquent à Davos qui montre pourquoi les inégalités économiques menacent toute une génération de jeunes Européens

Christine Lagarde a présenté un graphique éloquent à Davos qui montre pourquoi les inégalités économiques menacent toute une génération de jeunes Européens

Christine Lagarde au Forum économique mondial, Davos, 24 janvier 2018. WEF/Capture d'écran

DAVOS, Suisse — De manière assez peu conventionnelle — debout, avec une fresque peinte pour toile de fond, et envoyant accidentellement balader sa paire de lunettes sur scène — Christine Lagarde a abordé la question des inégalités entre générations, mercredi 24 janvier lors du Forum économique mondial (WEF) réuni à Davos, en Suisse.

La directrice du Fonds monétaire internationale (FMI) s'exprimait alors que son organisation vient de lancer une étude sur les inégalités qui touchent les jeunes en Europe, notamment sur l'emploi et la protection sociale. 

Et son constat est alarmant: "Si les régulateurs n'agissent pas, cette génération pourrait ne jamais s'en remettre", a alerté Christine Lagarde.

Appuyée par un graphique éloquent, Christine Lagarde a expliqué:

"Les revenus des 18-24 ans ont baissé après 2007. Pourquoi? Essentiellement à cause du chômage. Ils se sont globalement améliorés maintenant. Les revenus des personnes âgées de 65 ans et plus ont progressé depuis la crise. Pourquoi? Parce que les retraites étaient mieux protégées. La jeunesse en Europe a amassé la plus importante dette par rapport à ses actifs de tous les groupes d'âge. Cela veut dire que de nombreux jeunes seront vulnérables aux prochains chocs financiers et reportent les investissements dans leur avenir."

Voici le graphique présenté par la directrice du FMI (en jaune, dans le négatif, les revenus des 18-24 ans; en blanc, dans le positif, les revenus des 65 ans et plus): 

Le graphique sur les inégalités entre générations, présenté par Christine Lagarde au Forum économique mondial, Davos, 24 janvier 2018. WEF/Capture d'écran

Les filets de sécurité pour les retraités n'explique pas à eux seuls cet écart grandissant entre les revenus de deux générations, selon Christine Lagarde:

"Les récessions et les reprises ne touchent pas les jeunes de la même manière que les plus âgés. Moins de compétences et d'expérience font qu'il est souvent plus difficile de trouver du travail pour les jeunes. (...) Et on sait qu'il y a un rapport entre chômage et inégalités. Les salaires perdus et l'épargne perdue sont difficiles à récupérer plus tard dans la vie."

Alors que le Forum économique mondial réunit cette semaine 3000 personnes dont 70 chefs d'Etat, pour réfléchir à "un futur partagé dans un monde fracturé", la directrice du FMI a enjoint les autorités à installer plus de protections pour les millennials car c'est eux qui "posent les fondements de l'économie pour le futur" et "financent les retraites".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 6 problèmes les plus importants dans le monde selon les millennials

5 façons très utiles d'utiliser l'application Raccourcis de l'iPhone

  1. Hassort des charentes Maritimes

    bien je comprends l'analyse mais pourquoi la cour des comptes veut faire payer aux inactifs retraites comme nous le chômage des jeunes en nous taxant a tout vent et en nous supprimant notre pouvoir d'achat Un truc simple et évident on se barre tous au Portugal nous les retraites et on fait vivre les jeunes Portugais. Ce qui va accumuler le chômage en France surtout que parfois nous aidons nos enfants financièrement Le cercle me parait non vertueux pour tous. L'augmentation de 1.7% de la Csg sur les retraites et les placement de ceux ci va finir par couter fort chère a l’état. Je ne renouvelle plus mon abonnement a canal je ne remplace pas mon véhicule et je vend l'autre qui me sert plus. Je réduis drastiquement mon train de vie pour encore partir a l’étranger Je n’achète plus Français et je ne participe plus aux quêtes et a la solidarité nationale. Je fais plus du bénévolat .

Laisser un commentaire