Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

WeWork serait en train de chercher des startups pour un mystérieux nouvel incubateur appelé 'Area 51' accessible uniquement sur invitation

WeWork serait en train de chercher des startups pour un mystérieux nouvel incubateur appelé 'Area 51' accessible uniquement sur invitation
© Getty Images
  • La startup de coworking WeWork serait en train de chercher des startups pour intégrer son mystérieux nouvel incubateur appelé "Area 51 Paradise Ranch".
  • L'incubateur serait d'abord testé dans les locaux de l'entreprise situés dans le quartier de Tribeca, à New York.
  • Cet incubateur, uniquement accessible sur invitation, offrira aux startups un espace de travail moderne ainsi que des mentors à leur disposition en échange d'un tarif mensuel.

La startup de coworking WeWork serait en train de lancer un nouvel incubateur appelé "Area 51 Paradise Ranch" qui sera testé au sein de ses locaux situés dans le quartier de Tribeca à Manhattan, rapporte le site Wired ce lundi 18 décembre 2017.

WeWork a refusé de commenter cette information et les ambitions de l'entreprise à long terme avec cet incubateur restent encore floues.

Au cours de l'année qui va bientôt s'achever, WeWork a continué à faire froncer les sourcils alors que sa valorisation n'a cessé de monter. La startup qui offre des espaces de coworking a été valorisée 20 milliards de dollars en juillet dernier, ce qui en fait la startup new-yorkaise la mieux valorisée.

Elle a par ailleurs fait de nombreuses acquisitions. Rien que ces derniers mois, l'entreprise a fait des folies en achetant le site de networking Meetup.com pour 200 millions de dollars, une appli mobile de communication, un camp d'entraînement pour coder à New York, sans oublier un siège flambant neuf dans le quartier downtown de New York.

Selon les images qu'a pu consulter Wired, l'Area 51 est un incubateur qui serait "une plateforme fluide et systémique", qui forgera des "pionniers, des inventeurs et des dirigeants" — soit un prolongement de ce que fait déjà le WeWork Labs.

Mais l'approche d'Area 51 sera différente d'autres incubateurs de renom tels que Y Combinator, où les startups doivent céder une participation de 7% de leur capital à l'accélérateur en échange de locaux et de conseils. Au lieu de cela, Area 51 s'inspire du modèle économique de WeWork, autrement dit, fournir un espace de travail et un réseau en échangé d'un tarif mensuel. Selon Wired, il n'y aurait aucune promesse de prise de participation potentielle de WeWork au capital des startups qui intégreront l'incubateur.

Les incubateurs sont quelque chose de complexe, puisqu'il est difficile de savoir si une startup va réussir ou non, mais d'après l'historique de WeWork, celle-ci pourrait devenir un compétiteur féroce dans ce secteur.

Vous pouvez lire l'intégralité de l'article de Wired concernant l'incubateur Area 51 en cliquant ici.

Version originale: Zoë Bernard/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :