Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

WhatsApp : ce qu'il va se passer si vous n'acceptez pas ses nouvelles conditions d'ici le 15 mai

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

WhatsApp : ce qu'il va se passer si vous n'acceptez pas ses nouvelles conditions d'ici le 15 mai
Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, la maison-mère de WhatsApp. © Drew Angerer/Getty

WhatsApp va progressivement désactiver les appels et les messages des utilisateurs qui n'acceptent pas sa nouvelle politique de confidentialité d'ici le 15 mai, a confirmé un porte-parole de la société à Insider. Si les utilisateurs n'acceptent pas sa nouvelle politique, ils commenceront à perdre l'accès à leurs listes de discussions après plusieurs semaines, a indiqué WhatsApp. Dans un premier temps, les utilisateurs ne pourront plus appeler et envoyer des messages à quelqu'un que s'ils sont d'abord contactés et cliquent sur une notification.

Au bout de quelques semaines supplémentaires, les utilisateurs ne recevront plus d'appels ni de notifications, a précisé WhatsApp, mais le calendrier variera d'un utilisateur à l'autre.

À lire aussi — Facebook interdit d'utiliser les données de WhatsApp en Allemagne pendant au moins trois mois

La nouvelle politique de confidentialité était initialement prévue pour février, mais a été retardée de trois mois après que des critiques ont affirmé que la mise à jour permettrait à l'application de partager davantage de données personnelles avec Facebook, la société mère de WhatsApp. Mais WhatsApp a déclaré que les conditions de mises à jour ne s'appliquent qu'aux comptes professionnels de messagerie, qui permet aux entreprises de se connecter plus facilement à la plateforme de Facebook.

Toute personne ayant précédemment choisi de ne pas partager ses données avec Facebook verra sa décision honorée, a déclaré WhatsApp à Insider en février.

Délai de plusieurs semaines

Les utilisateurs recevront des rappels "persistants" sur l'application pour accepter les nouvelles conditions, selon un billet de blog de l'entreprise.

Un porte-parole de la société a confirmé à Insider que WhatsApp ne supprimerait pas les comptes des utilisateurs qui refusent de signer la nouvelle politique. Elle ne limiterait pas non plus les fonctionnalités dès le 15 mai, date d'entrée en vigueur de la nouvelle politique, ont-ils précisé. Les utilisateurs perdraient des fonctionnalités au cours des prochaines semaines, ont-ils ajouté.

"Nous continuerons à fournir des rappels à ces utilisateurs au sein de WhatsApp dans les semaines à venir", a déclaré le porte-parole. Whatsapp a déclaré dans une FAQ que la "mise à jour de la politique n'affecte en aucune façon la confidentialité de vos messages avec vos amis ou votre famille".

Certains utilisateurs ont migré vers d'autres applications de messagerie chiffrées, comme Signal et Telegram, après que Whatsapp a annoncé son changement de politique en janvier. Les téléchargements de Signal ont augmenté de 4 200 % par rapport à la semaine précédente, après que WhatsApp a envoyé aux utilisateurs une première notification concernant les changements à venir.

Version originale : Anna Cooban/Insider

À lire aussi — Trois alternatives françaises et gratuites à WhatsApp qui protègent vos données personnelles

Découvrir plus d'articles sur :