Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

WhatsApp : vous ne pourrez plus envoyer de messages après le 15 mai si vous refusez sa nouvelle politique

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


WhatsApp tente une fois de plus de faire accepter à ses utilisateurs sa nouvelle politique de confidentialité, cette fois sans provoquer de panique. WhatsApp a annoncé jeudi qu'elle allait progressivement redemander aux utilisateurs de consentir à sa nouvelle politique de confidentialité, ce qui avait provoqué un scandale sur la protection de la vie privée en janvier dernier et poussé de nombreux utilisateurs vers les applications de messagerie rivales Signal et Telegram.

Les utilisateurs ont jusqu'au 15 mai pour approuver la nouvelle politique de confidentialité. TechCrunch a indiqué que s'ils refusent ou oublient d'accepter, certaines fonctionnalités essentielles de l'application WhatsApp deviendront inutilisables. Dans un mail adressé à l'un de ses partenaires commerciaux et obtenu par TechCrunch, WhatsApp a indiqué que si les utilisateurs n'acceptent pas les nouvelles conditions d'ici le 15 mai, alors "Pendant une courte période, ces utilisateurs pourront recevoir des appels et des notifications, mais ne pourront pas lire ou envoyer de messages depuis l'application."

À lire aussi — Trois alternatives françaises et gratuites à WhatsApp qui protègent vos données personnelles

WhatsApp a confirmé que c'était le cas, et a dirigé Insider vers le Centre d'aide détaillant le processus.

Selon TechCrunch, cette "courte période" durera quelques semaines. On ne sait pas exactement ce qui arrivera aux utilisateurs après ce délai, mais le Centre d'aide indique que la politique de WhatsApp concernant les "utilisateurs inactifs" s'appliquera après le 15 mai. La politique de WhatsApp concernant les comptes inactifs est qu'ils sont "généralement supprimés après 120 jours d'inactivité."

WhatsApp opte pour une approche moins agressive

Cette fois, WhatsApp adopte une approche plus douce pour demander aux utilisateurs d'approuver sa nouvelle politique, qui n'affecte matériellement que les données des messages envoyés aux comptes professionnels.

L'application de messagerie expliquera les détails de la mise à jour dans une bannière intégrée à l'application, qui dirigera les utilisateurs vers une explication complète des changements. Cette nouvelle stratégie est radicalement opposée à celle de janvier, quand WhatsApp avait envoyé une notification qui semblait poser un ultimatum aux utilisateurs : soit accepter la nouvelle politique, soit perdre l'accès à l'application.

Le délai initial était fixé au 8 février, mais il a été prolongé jusqu'au 15 mai, suite à la réaction des utilisateurs.

Version originale : Isobel Asher Hamilton/Insider.

À lire aussi — Signal ou WhatsApp ? Voici ce qui différencie ces applications et comment les choisir

Découvrir plus d'articles sur :