WWF distingue Ferrero et son Nutella pour l'utilisation d'huile de palme durable

Pots de Nutella dans les rayons d'un supermarché. Business Insider France/Claire Sicard

Cela peut paraître assez contradictoire de prime abord. Mais c'est bien l'entreprise Ferrero, et son produit emblématique Nutella, qui arrive en tête du classement 2020 des entreprises qui s'engagent pour une huile de palme plus durable réalisé par WWF. Avec un score de 20,5/22, Ferrero devance les autres industriels. Paru ce lundi, le classement annuel de l'ONG WWF (World Wildlife Fund) permet d'évaluer les politiques d'approvisionnement en huile de palme. 173 entreprises mondiales de production ou de distribution de produits de consommation, ainsi que des chaînes de restauration, ont ainsi été notées.

Pourquoi un si bon score pour Ferrero ? L'entreprise n'utilise dans la fabrication de ses produits (Nutella, Kinder, Ferrero Rocher) que de l'huile de palme certifiée durable et par le biais d'une chaîne d'approvisionnement traçable et transparente. Autre bon point, Ferrero aurait aussi, selon WWF, mis en place des actions pour lutter contre la déforestation dans les zones où l'huile de palme est produite. "Ferrero fait des efforts depuis de nombreuses années", assure à Franceinfo Arnaud Gauffier, co-directeur des programmes du WWF France. 

Le boycott de l'huile de palme n'est pas la bonne solution selon WWF

Si certaines entreprises sont très mal notées ou ne répondent pas aux sollicitations, WWF n'appelle pour autant pas à les dénoncer, ni au boycott de l'huile de palme. L'association propose plutôt "un arrêt de l'incorporation de l'huile de palme dans les agrocarburants, des efforts accrus pour assurer sa durabilité pour les usages alimentaires et l'interdiction de l'huile de palme non responsable". Toujours selon Arnaud Gauffier "les palmiers à huile sont extrêmement productifs" et donc pratiques pour couvrir les besoins mondiaux. "L'huile de coco fait des ravages en terme de déforestation parce que c'est moins productif et les conditions de travail sur ces plantations sont très mauvaises". L'alternative à l'huile de palme reste donc à trouver.

Mais malgré les efforts de certaines entreprises, aucune n'obtient la note maximale de 22 points. Dans un communiqué de presse, WWF précise que "(...) la plupart (NDLR : des entreprises notées) ont encore un long chemin à parcourir pour tenir leurs promesses". L'Oréal arrive en seconde position du classement des industriels avec la note de 19,3. Pour le secteur de la restauration, c'est McDonald's qui prend la première place du classement mais avec un score de 13,8 points sur 25 seulement. Sodexo, le groupe français, arrive lui troisième mais avec la note de 10.

Les polémiques autour du Nutella ont plombé les ventes ces dernières années

Reste à voir si cette bonne note pourra à terme avoir des conséquences positives sur les ventes de Nutella, en baisse ces dernières années. Sa part de marché s'est effritée et ne serait plus que de 75% selon BFM, contre 85% encore en 2013.

Outre les polémiques sur l'utilisation de l'huile de palme et son empreinte environnementale, Nutella a également dû faire face en 2017 à une étude de l'EFSA, agence européenne de la sécurité alimentaire, qui avait inscrit le produit dans sa liste des aliments potentiellement cancérigènes.

Dernière controverse en date pour le produit phare de Ferrero ? Les noisettes de son Nutella seraient ramassées en Turquie dans des conditions douteuses. Nul doute que le classement de WWF, flatteur pour Ferrero, apportera un bol d'air à l'entreprise. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Nutella et Milka font un carton avec leurs nouveaux produits

Se faire envelopper dans du chocolat peut être bon pour la peau — on l'a testé pour vous