Xiaomi ne pourra pas commercialiser sa tablette sous le nom 'Mi Pad' dans l'UE — la justice a donné raison à Apple

Xiaomi.

Le Tribunal de l'Union européenne a débouté mardi le fabricant de smartphones chinois Xiaomi, qui voulait faire enregistrer sa tablette dans l'UE sous le nom de "Mi Pad", un nom qu'Apple estime trop similaire à celui de son propre appareil, l'iPad.

Face au refus en 2016 de l'Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) de l'autoriser à utiliser ce nom, le groupe chinois avait saisi le Tribunal de l'Union européenne.

Ce dernier a confirmé mardi la décision de l'EUIPO.

"Sur le plan visuel, les signes en conflit présentent un degré élevé de similitude du fait que IPAD est entièrement reproduit dans MI PAD, que les deux signes coïncident en ce qui concerne la suite de lettres 'ipad' et qu"ils ne diffèrent que par la présence de la lettre supplémentaire 'm' au début de 'Mi Pad'", explique-t-il dans un communiqué.

Il ajoute que, sur la base de la comparaison ainsi effectuée et compte tenu de l'identité ou de la similitude des produits, "l'EUIPO a correctement conclu à l'existence d'un risque de confusion dans l'esprit du public".

Xiaomi peut faire appel de cette décision devant la Cour de Justice de l'Union européenne, plus haute instance juridique de l'UE.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'ex-Googler qui avait été débauché par Xiaomi vient de démissionner

VIDEO: Voici ce qu'il se produit lorsque vous mangez trop de protéines