Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Zuckerberg prétend ne pas être au courant du rôle de Palantir dans le scandale Cambridge Analytica

Zuckerberg prétend ne pas être au courant du rôle de Palantir dans le scandale Cambridge Analytica
© Leah Millis/Reuters
  • La sénatrice Maria Cantwell a essayé d'avoir des réponses du patron de Facebok Mark Zuckerberg sur le rôle que la discrète société Palantir a pu jouer dans le scandale Cambridge Analytica/Facebook.
  • D'après les dernières informations, Palantir a aidé Cambridge Analytica à rassembler les données des utilisateurs de Facebook.
  • Pendant son grand oral devant le Congrès ce mardi, Zuckerberg a dit qu'il n'en savait rien.
  • Une révélation surprenante étant donnés les liens étroits que Facebook entretient avec le fondateur de Palantir, Peter Thiel, qui est un membre du conseil d'administration de Facebook

Le moment où la sénatrice Maria Cantwell a commencé à interroger Mark Zuckerberg sur Palantir a été l'un des moments les plus bizarres et les plus gênants de son grand oral devant le Sénat ce mardi.

"Pensez-vous que Palantir a eu accès à des données de Facebook?", a t-elle demandé. Zuckerberg, l'air déconcerté, a répondu: "Sénatrice, je ne suis pas au courant de cela".

Elle a ensuite demandé, "Vous savez qui est Palantir?". Zuckerberg a acquiescé. Et pour cause.

Palantir est une société qui a été créée par un de ses premiers investisseurs et un membre de son conseil d'administration, de longue date, Peter Thiel. Thiel était un grand soutien de la campagne présidentielle de Donald Trump. Il avait salué la nomination du milliardaire à la Convention nationale républicaine en 2016.

La sénatrice a demandé si Palantir avait travaillé avec Cambridge Analytica et le patron de Facebook a répondu qu'il ne savait pas.

Après quoi, elle lui a lancé cette pique: "Certains les appellent 'Stanford Analytica'."

À quoi cela fait référence?

Lorsque le scandale Cambridge Analytica a été révélé, un étrange et fort lien a été découvert par de nombreux médias à travers le monde, comme Das Magazin, entre Palantir, la célèbre société secrète d'analyse et de traitement de big data, et Cambridge Analytica. Palantir est basé à Palo Alto, dans l'ombre de l'université Stanford. Cette université est un véritable incubateur pour les sociétés technologiques et les fondateurs de ces entreprises, comme Palantir et Facebook.

Le mois dernier, le New-York Times a révélé que Palantir et une des filles de l'ancien PDG de Google, Eric Schmidt, étaient liés à l'utilisation abusive des données des utilisateurs de Facebook par Cambridge Analytica.

Des emails de Sophie Schmidt, la fille d'Eric Schmidt, portent à croire que la maison-mère de Cambridge Analytica collaborait avec Palantir. Cambridge Analytica aurait ensuite entretenu un lien avec un employé de Palantir qui avait été à l'origine de l'idée de récupération des données des utilisateurs de Facebook.

Il semblerait que Zuckerberg devrait être mis au courant si une société créée par un des membres de son conseil d'administration est impliquée dans le scandale qui l'a mené à affronter le Sénat et pourrait conduire à un contrôle de Facebook et d'internet. Mais pour le moment, disons qu'il ne l'est pas.

Version originale: Julie Bort/Business Insider

En savoir plus sur le grand oral de Mark Zuckerberg:

Business Insider