Getty

Adobe est en train de supprimer Flash, le logiciel que des millions de personnes utilisaient vers le début des années 2000 pour jouer aux jeux sur le web et regarder des vidéos sur leur navigateur. 

L'entreprise a annoncé que le logiciel était "en fin de vie" sur un blog hier, mardi 25 juillet. Voici un extrait de la publication sur le blog:

"Étant donné ce progrès, et en collaboration avec plusieurs de nos partenaires technologiques — dont Apple, Facebook, Google, Microsoft et Mozilla — Adobe programme la mort de Flash. Plus précisément, nous arrêterons de mettre à jour et de distribuer Flash Player à la fin de l'année 2020 et encourageons les créateurs de contenus à transporter tout contenu Flash vers ces nouveaux formats ouverts."

Il y a encore beaucoup de contenu sur le web qui utilise Flash — il est toujours intégré à au navigateur Google Chrome — c'est pourquoi le logiciel existera encore jusqu'en 2020. 

Cela veut dire que Flash, qui avait été critiqué pour ne pas être sécurisé, continuera à faire des mises à jour de sécurité jusqu'en 2020. De nouvelles fonctionnalités et capacités seront ajoutées "au besoin."

Adobe renvoie vers des logiciels comme HTML5, WebGL et WebAssembly pour remplacer potentiellement Flash et des logiciels comme Animate CC et Premiere Pro pour créer des animations web. 

La fameuse lettre de Steve Jobs

Une des raisons pour lesquelles Adobe annonce la mort de Flash est parce qu'il consomme beaucoup d'énergie. C'est pourquoi Flash n'a jamais marché sur les iPhones ou iPads et qu'Android a arrêter de supporter Flash en 2012.

Steve Jobs d'Apple avait écrit une illustre note de blog où il détaillait pourquoi Apple avait choisi de ne pas supporter Flash sur l'iPhone, donnant six principales raisons:

  1. Adobe Flash est une format propriétaire.
  2. Les nouveaux formats vidéo sont supérieurs et disponibles à grande échelle. 
  3. Flash n'est pas sécurisé et ne fonctionne pas bien.
  4. Flash raccourcit la durée de vie de la batterie.
  5. Flash ne supporte pas le tactile.
  6. Apple ne voulait pas que les développeurs inventent des applis Flash au lieu d'applis iPhone. 

L'équipe du navigateur d'Apple a écrit un message sur le blog sur comment la fin de Flash affectera l'iPhone et les utilisateurs de Mac : 

"Les utilisateurs d'Apple ont fait l'expérience du web sans Flash pendant quelques temps déjà. iPhone, iPad, et iPod touch n'ont jamais supporté Flash. Aujourd'hui, si les utilisateurs installent Flash, ça reste éteint par défaut."

Microsoft dit que Flash sera complètement retiré de Windows d'ici la fin de l'année 2020. Google dit que seulement 17% des utilisateurs de Chrome visitent un site avec Flash quotidiennement, et qu'il retirera aussi Flash de son navigateur Chrome d'ici 2020. 

Version originale: Kif Leswing/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 33 marques qui valent le plus dans le monde de la tech en 2017