Apple rencontre des difficultés à vendre ses iPhones coûteux au marché indien. Adnan Abidi/REUTERS

  • Apple peine à gagner des parts de marché en Inde, le troisième plus gros marché des smartphones au monde. 
  • La société a perdu d'importants responsables des ventes et de la distribution dans le pays, et, d'après Bloomberg, a échoué à développer ses relations avec les opérateurs. 
  • Les iPhones sont particulièrement chers en Inde, à cause des tarifs douaniers. 
  • Les Indiens préfèrent les téléphones moins chers d'autres fabricants asiatiques, tels que Samsung, Oppo et Viro. 

Apple peine à vendre l'iPhone en Inde, troisième plus gros marché des smartphones au monde, et a perdu plusieurs directeurs de ventes dans le pays.

D'après Bloomberg, le responsable national des ventes et de la distribution d'Apple, le responsable des distributeurs et de son marché entreprises, et le responsable des ventes des opérateurs télécoms en Inde ont tous démissionné. La société restructurerait ses opérations de ventes en Inde, dans la perspective d'accroître ses parts de marché au-delà des chiffres uniques. 

Bloomberg, citant des sources, dit que le chef des opérations en Inde, Michel Coulomb, a tardé à développer des relations d'affaires clefs avec les opérateurs en Inde. Coloumn a accepté ce poste à la fin de l'année dernière. 

Une analyse de Counterpoint montre qu'Apple ne figure même pas dans le top cinq des fabricants de smartphones en Inde. 

Les fabricants asiatiques dominent le marché. Samsung ouvre le bal avec 26% de part de marché, devant ses consorts chinois Xiaomi, Oppo, Vivo et Huawei. Tous les cinq ont de plus larges gammes qu'Apple, allant des coûteux et haut de gamme mobiles aux téléphones bon marché d'entrée de gamme, pour ceux qui se connectent à l'internet mobile pour la première fois. 

Voici un graphique de Conterpoint, qui montre les fabricants de smartphones les plus populaires en Inde — Apple ne figure nulle part: 

D'après Counterpoint, les parts de marché d'Apple stagnaient aux alentours de 2,5% à la fin de l'année 2017. La société n'a vendu que 3,2 millions d'iPhones en Inde l'an dernier, tandis que moins d'un million ont été livrés à la première moitié de l'année 2018, a dit Counterpoint. L'iPhone est particulièrement cher pour les Indiens, à cause des tarifs douaniers.

Avec une population de plus d'un milliard de personnes, l'Inde est un marché clef qu'Apple doit conquérir. Le DG, Tim Cook, a fait sa première visite dans le pays en mai 2016, et, deux ans plus tard, reconnu la "lenteur extrême" de sa société à s'accaparer une part de marché

Lors d'une conférence téléphonique sur ses résultats financiers en mai 2018, Cook a lié l'Inde à l'opportunité en Chine. "Il y a évidemment de grandes opportunités là-bas pour nous et nous avons une lenteur extrême à intégrer ce marché global et nous y mettons donc beaucoup d'énergie", a-t-il dit. "Il est clair que beaucoup de gens se déplacent vers la classe moyenne, comme nous l'avons vu dans d'autres pays". 

Version originale: Shona Ghosh/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple prévoit de sortir 3 nouveaux modèles d'iPhone cette année

VIDEO: Voici 3 astuces simples pour combattre le trac avant de parler en public selon une coach en prise de parole