Un startuppeur raconte comment il a réussi à obtenir une place dans Station F

Pierre Addoum, cofondateur de Bear, en modèle réduit avec le nouveau produit de réalité augmentée Holobear au salon VivaTech 2017. Facebook/bear2b

Station F, l'autoproclamé "plus grand campus de startups du monde", bâti à Paris par l'entrepreneur Xavier Niel, ouvre le 1er juillet.

On connait déjà les 12 sociétés qui vont rejoindre le programme de Facebook sur place.

Mais Station F en attend des centaines d'autres pour près de 3000 postes de travail.

Parmi elles, figure Bear.

Fondée à Montpellier en 2014, elle est spécialisée dans la réalité augmentée à destination des professionnels. Elle a pour références La Poste, PMU ou Groupe Revue Fiduciaire.

Les cofondateurs Pierre Addoum et Guillaume Pineau-Valencienne sont attendus le 7 juillet pour une visite des lieux et prendre possession de leur espace composé de quatre postes. Malgré la sélection, il faut payer 195 euros par poste par mois. "On n'a pas choisi la vue que l'on aura", plaisante Pierre Addoum.

Bear fait partie du programme "founders" de Station F pour les startups en early-stage.

Interrogé par Business Insider France sur le processus de sélection, Pierre Addoum confie que "ça été très rapide. Je n'ai parlé à personne sauf pour m'assurer qu'un formulaire avait bien été pris en compte". 

Cette impression de fluidité n'est donc pas contradictoire avec le choix fait par Station F de disposer d'un comité de sélection de 100 entrepreneurs venant de 21 pays.

Tout s'est passé en ligne, en trois étapes, en moins de quatre mois. 

Voici le processus de sélection décrit par Pierre Addoum:

  • Une inscription en ligne obligatoire avant le 5 février.
  • Quelques jours plus tard, les deux associés sont invités à répondre à un entretien vidéo automatisé avec plusieurs dizaines de questions "assez classiques" comme la présentation de l'entreprise ou les références commerciales.
  • Le 5 avril, Station F les informe que Bear est retenue.
  • Entrée dans les lieux le 7 juillet à 14h.

"J'étais surpris le processus soit aussi léger mais les critères de sélection — effectif, chiffre d'affaires, date de création, montant levé — sont pertinents", déclare Pierre Addoum. 

Comptant 15 salariés, Bear espère nouer des liens qui lui permettront d'améliorer la manière dont elle vend son produit. Elle a ainsi développé une plateforme technique permettant de faire interagir des contenus — textes et images — avec une application mobile, quelque soit le système d'exploitation.

A terme, intégrer Station F, c'est aussi se rapprocher des fonds de capital-risque présent sur place, si une levée de fonds pour vendre à l"international devenait réalité pour Bear.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook vient de dévoiler les noms des 12 premières startups qui intègreront son programme à Station F

Contenu Sponsorisé

Entrepreneurs: 6 conseils à suivre quand on démarre

  1. C'est une très belle initiative. Je vous souhaite beaucoup de succès.

  2. Ceci est très ambitieux, et demande beaucoup de courage, félicitation

  3. C'est le genre d'histoire qui donne envie de se lever le matin 🙂

  4. J aimerais obtenir une place dans cette école

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL