• La Chine a déjà pris des mesures pour réduire les échanges de crypto-monnaies, mais des décisions récentes pourraient complètement éliminer les échanges dans le pays.
  • La Banque populaire de Chine indiquait dimanche qu'elle allait bloquer l'accès à toutes les plateformes de crypto-monnaies, chinoises et étrangères, et aux sites d'ICO.
  • La Chine a déjà interdit les plateformes de bitcoin fin 2017, une façon de réduire les transactions en ligne, mais cette tentative n'a pas éliminé complètement les échanges de crypto-monnaies.
  • Le marché des crypto-monnaies a perdu 340 milliards de dollars de valeur depuis début janvier, et beaucoup spéculent que cette baisse est en grande partie due à la pression des régulateurs en Asie.

La Chine a déjà pris des mesures pour réduire les échanges de crypto-monnaies dans le pays, mais des décisions récentes pourraient complètement éliminer les échanges dans le pays.

Une publication affiliée à la Banque populaire de Chine (BPC), la banque centrale du pays, indique dans un article dimanche qu'elle souhaite bloquer l'accès à tous les marchés de crypto-monnaies chinois et étrangers, ainsi qu'au sites d'ICO, d'après le South China Morning Post.

La Chine a déjà interdit les plateformes de bitcoin fin 2017, une façon de réduire les transactions en ligne, mais cette tentative n'a pas éliminé complètement les échanges de crypto-monnaies.

"Les ICO et l'échange de monnaies virtuelles n'ont pas complètement disparu de Chine après l'interdiction officielle", selon le SCMP.

Au lieu de cela, de nombreuses personnes se sont tournées vers les plateformes étrangères pour faire des transactions en crypto-monnaies.

"Les transactions à l'étranger et l'évasion pour échapper à la régulation ont repris... les risques sont toujours là, poussés par l'émission illégale et même la fraude et la vente pyramidale", explique l'article.

Les ICO sont une méthode de levée de fonds basée sur les crypto-monnaies qui sont devenues populaires auprès des start-ups. Certains experts du secteur affirment que nombre d'ICO sont frauduleuses, et opèrent dans une zone grise comme elles ne sont pas régulées.

L'agence de presse Chine Nouvelle dit que la BPC devrait resserrer ses règles sur les investisseurs intérieurs qui pratiquent des transactions à l'étranger sur des ICO ou des monnaies virtuelles alors que le marché reste instable.

Plus tôt dans le mois, la BPC a interdit aux institutions financières de financer les activités liées aux crypto-monnaies.

Ces interdictions affectent déjà les principales plateformes d'échanges de crypto-monnaies dans le pays. En septembre, le marché d'échange de bitcoins BTCC, basé à Shanghai, a annoncé la fermeture de ses opérations en Chine.

D'après le Post, la décision de la Chine d'interdire l'échange de crypto-monnaies dans le pays n'a pas encore dissuadé les investisseurs individuels, qui déplacent leurs opérations dans des lieux comme Hong-Kong ou le Japon tout en continuant de lever des fonds auprès d'investisseurs en Chine continentale.

Il n'est pas certain que ces nouvelles règles vont complètement éliminer les échanges dans le pays, car la Chine abrite quelques unes des plus importantes mines de bitcoin au monde. Cependant, beaucoup s'accordent à dire que ces décisions auront un impact sur le marché du bitcoin en général.

Les régulations accrues de la BPC vont "certainement peser sur l'univers des crypto-monnaies", dit au Post Wayne Cao, qui dirige une société qui a récemment offert 10 milliards de tokens dans une ICO.

Cao ajoute que la plupart des ICO en Chine sont investies par des Chinois, une interdiction complète des crypto-monnaies tirerait donc l'entièreté du marché des crypto-monnaies vers le bas.

Le marché du bitcoin a vu sa volatilité s'accroitre ces dernières semaines, et beaucoup pensent que la bulle bitcoin va bientôt éclater.

Le bitcoin était sous la barre des 8000 dollars lundi et a plongé sous les 7000 dollars pour la première fois depuis novembre. Il vaut moins de la moitié de sa valeur record de 19.000 dollars, atteinte en décembre.

Le marché des crypto-monnaies a perdu 340 milliards de dollars de valeur depuis début janvier, et beaucoup spéculent que cette baisse est en grande partie due à la pression des régulateurs en Asie.

Ce mois-ci la Corée du Sud a affirmé vouloir interdire tous les échanges de crypto-monnaies sur son territoire, ce qui a fait s'effondrer le marché et causé une panique générale.

Le pays n'a pas interdit tous les échanges de crypto-monnaies, cependant il a renforcé ses règles sur les échanges anonymes et a donné le ton pour les autres pays qui cherchent à contrôler le marché des crypto-monnaies.

Version originale:Rosie Perper/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le cours du bitcoin se reprend légèrement après être tombé sous les 6000$

VIDEO: Des vagues d'eau gelée se brisent comme des bouteilles de verre sur les bords du plus grand lac glacé du monde