Barthélémy Le Blan présente son aquarium durant le Hello Tomorrow Global Summit 2017, Centquatre, Paris.  Jason Mathurin/ Business Insider France

CitizenFarm, une startup toulousaine de 8 salariés, souhaite développer les fermes urbaines en France, grâce à ses aquariums aquaponiques.

Son fondateur, Pierre Osswald, vient d'être nommé "Innovateur de l'année" par Biznext. 

Sa démarche permettrait d'éviter le gâchis alimentaire, et proposerait aux consommateurs des produits de saison, locaux et sans pesticides.

Fondée en 2014, la société envisage une levée de fonds de 800.000 d'euros pour 2018, dans le but d'accroître son développement en France mais aussi dans le reste de l'Europe. 

"J'espère voir naître 1200 fermes urbaines aquaponiques en France", a confié Barthélémy Le Blan, chargé de développement commercial de CitizenFarm à Business Insider à l'occasion de la conférence Hello Tomorrow. "Mais de très petites fermes", précise-t-il. "Je voudrais qu'on revienne à du maraîchage de proximité, de saison".

CitizenFarm est à l'initiative de la plus grande ferme urbaine française, située dans le 18ème arrondissement de Paris, en partenariat avec le collectif de producteurs locaux de La Ruche qui dit Oui!, et le restaurant expérimental de La REcyclerie. Cette ferme réutilise l'écosystème aquaponique de ses aquariums.

Une innovation des Mayas

L'aquaponie repose sur un système simple: utiliser les déjections des poissons comme engrais naturel. Ce qui permet aux plantes de grandir tout en filtrant l'eau des poissons. L'avantage est qu'elle ne demande pas d'énergie, ni technologie particulière, si ce n'est celle du vivant:

"On n'a rien inventé, ce sont les Mayas qui l'ont fait au 12ème siècle, tout comme les Chinois, en faisant venir des canards et des poissons dans leurs rizières. Ce n'est donc pas de la high-tech mais bien un retour au sources."

Mais cette 'low-tech' dépend de plusieurs aléas, dont les conditions climatiques et météorologiques.

Un autre obstacle se pose: l'agriculture de masse, encore trop ancrée dans l'esprit des agriculteurs:

"Faire pousser du basilic, c'est facile, avec l'aquaponie. Mais le potiron, ou le potimarron, c'est plus compliqué".

Barthélémy pense donc que les différents acteurs du secteur agroalimentaire doivent se partager les pratiques.

Déjà soutenue et reconnue par certaines enseignes telles que Truffaut et Nature et Découvertes, CitizenFarm espère attirer l'attention de gros acteurs de grandes firmes agroalimentaire, afin de déployer plus d'aquariums et de fermes urbaines en France.

La startup toulousaine est en phase d'incubation à Paris, notamment par Smart Food, plateforme d'innovation en Food Tech, et Scale Up, accélérateur de jeunes startups.

Voici à quoi ressemble Ozarium, leur aquarium:

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: Cette startup française fait pousser des fraises en ville dans d'immenses containers hermétiques — voici à quoi ils ressemblent de l'intérieur