Parlez directement à votre cerveau, dit Mo Gawdat, sur l'image, lors de l'atelier "Solve for Happy". Anthony Michael

Votre cerveau est paresseux. N'y voyez rien de personnel — tout le monde est comme ça. 

Demandez-lui de trouver une solution à un problème (combien de lettres y a-t-il sur cette page?), et il vous répondra immédiatement quelque chose de facile (comptez les!), même si ce n'est pas la méthode la plus efficace (utilisez un outil de comptage de mots en ligne).

En situation de stress, le cerveau est encore plus fainéant, ce qui veut dire que la première réponse qu'il génère n'est pas habituellement celle que vous voudriez mettre en action. 

C'est un sujet sur lequel Mo Gawdat a beaucoup réfléchi. Gawdat est le Chief Business Officer de X, le laboratoire dédié aux projets expérimentaux d'Alphabet. Après la mort prématurée de son fils, Ali, Gawdat a publié "Solve for Happy," dans lequel il applique sa mentalité d'ingénieur au problème de la tristesse. 

En août, j'ai participé à un atelier gratuit "Solve for Happy" que Gawdat a animé à New York, au cours duquel il a partagé une astuce intelligente pour ne pas laisser son cerveau paresseux saboter ses chances d'être heureux. 

En bref, il traite son cerveau comme un de ses employés. 

Longtemps après la mort de son fils, survenue de manière imprévue durant une opération, Gawdat était torturé à l'idée qu'il aurait pu emmener son fils dans un hôpital différent. Au bout d'un moment, Gawdat s'est rendu compte que ces pensées pénibles ne l'aidaient pas — son fils ne reviendrait pas.

Il a commencé à interagir directement avec son cerveau — quand il lui présente telles idées, il lui dit, "Apporte en moi une autre" jusqu'à ce que son cerveau produise quelque chose de plus productif. Ou sinon il lui dit, "Merci, cerveau. Qu'est ce que je peux en faire?"

J'ai parlé à Gawdat quelques semaines après son atelier et il m'a dit: "Traitez votre cerveau comme le meilleur outil que vous possédez."

En d'autres termes, ne pensez pas que votre cerveau est parfait. Même le meilleur des employés à parfois besoin d'être poussé pour mieux faire ou opérer quelques révisions, et votre cerveau aussi. 

Gawdat dit que sa stratégie devient plus facile à mesure que vous l'utilisez — cela peut sembler un peu bizarre de parler à votre cerveau comme à une personne. (Vous pouvez le faire silencieusement.)

Avec le temps, Gawdat dit que ce processus devient une "seconde nature."

Version originale: Shana Lebowitz/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 3 choses simples à faire chaque jour pour vivre heureux, selon 150 psychologues et experts