Bill Pugliano / Stringer / Getty Images

  • Elon Musk a fait bondir les actions de Tesla mardi 7 août, après avoir tweeté qu'il envisageait de retirer la société de la cote pour 420 dollars par action et qu'il avait un "financement assuré". 
  • Le tweet envoie Tesla en terrain inconnu, car un patron n'a jamais transmis des informations d'entreprise aussi sensibles d'une manière aussi peu conventionnelle et désinvolte.
  • Il pose aussi des problèmes d'ordre juridique, particulièrement s'il s'avère qu'une partie du tweet de Musk est fausse, d'après un expert juridique interviewé par Business Insider US. 

La quête d'Elon Musk pour devenir le DG le moins orthodoxe de tous les temps a pris un étrange tournant mardi 7 août. 

Le patron de Tesla est allé sur Twitter vers 13 heures — heure de New York — afin d'annoncer à ses 22,3 millions d'abonnés qu'il avait un financement en place pour sortir sa société de la cote au prix de 420 dollars par action — soit une prime de près de 20% sur le cours de clôture de lundi. Non seulement il a été spécifique sur le prix, mais il a également dit que le financement était "entièrement garanti". 

L'action Tesla a immédiatement atteint des sommets, grimpant de 8% en séance avant d'être suspendue vers 14h, heure de New York. Les échanges ont repris vers 15h45 et ont atteint un nouveau sommet, après une hausse de 13%. Le titre a clôturé à 379,57 dollars, en hausse par rapport aux 344 dollars à l'ouverture.

Résultat des courses: la capitalisation boursière de Tesla a augmenté de 7 milliards de dollars. L'action avait également été portée, un peu avant le tweet de Musk, par des révélations selon lesquelles le fonds souverain de l'Arabie Saoudite avait acquis une participation de 2 milliards de dollars dans la société.

Le tweet de Musk a entraîné Tesla sur un terrain inédit pour le marché.  Jamais jusqu'ici le DG d'une entreprise aussi importante et largement suivie n'a divulgué quelque chose d'aussi sensible sur un réseau social comme Twitter.

"Habituellement, vous suspendez le cours de l'action pour faire une annonce pareille", a dit Greg Sichenzia, un avocat qui conseille les entreprises américaines en droit des valeurs mobilières, lors d'un entretien téléphonique avec Business Insider. "Je sais qu'il reçoit des conseils juridiques, mais on ne sait pas s'il a demandé conseil avant de tweeter."

Et si les investisseurs spéculatifs se sont emportés avec ferveur, ils ont également crié à la manipulation du marché. Les critiques de fauteuil sur Twitter étaient particulièrement énervés. Comment Musk ose-t-il piétiner les conventions de manière aussi flagrante?

Au final, il s'agit de savoir si le tweet de Musk était entièrement factuel — c'est-à-dire si chaque bribe l'est. Si le prix très spécifique de 420 dollars par action ou le financement assuré s'avèrent faux, Musk pourrait être juridiquement responsable, a déclaré Sichenzia.

"Lorsque vous annoncez le prix, cela ressemble clairement à de la manipulation de marché", a-t-il ajouté. "S'il s'avère qu'une partie [du tweet] est inexacte, sa responsabilité juridique peut être engagée. C'est surprenant que le patron d'une société fasse une annonce de cette manière".

Harvey Pitt, ancien président de la Securities and Exchange Commission (la SEC), le gendarme américain de la Bourse, a fait des commentaires similaires lors d'une interview sur CNBC. Selon lui, savoir si Musk a fait quelque chose d'illégal revient à questionner les motivations du chef d'entreprise.

"Si ses commentaires ont été faits pour faire bouger le cours de l'action, il pourrait s'agir de manipulation, voire de fraude boursière", a dit Pitt. "Mentionner un prix spécifique pour une potentielle sortie de la bourse est du jamais-vu et soulève donc d'importantes questions sur son intention. Il faudrait donc enquêter là-dessus."

Sichenzia dit qu'il pourrait très bien y avoir une enquête de la SEC sur la véracité du tweet de Musk qui a fait bouger le marché. Il dit que Musk devrait plus particulièrement s'inquiéter d'une violation de la Règle 10b-5 du Securities Exchange Act de 1934, qui traite de la publication de déclarations trompeuses.

La partie la plus accablante du tweet de Musk, selon la Règle 10b-5, est peut-être encore une fois sa spécificité, a dit Sichenzia. S'il s'avère que Musk avait une opération entièrement financée à 400 dollars par action, plutôt qu'à 420 dollars par action, cela pourrait quand même être interprété comme de l'information trompeuse importante.

Musk pourrait également faire face à une multitude de recours juridiques privés, a dit Sichenzia. Il estime que c'est un scénario tout à fait possible si le cours de Tesla chute soudainement dans les prochains jours.

"Si les gens achètent, achètent et achètent sur la rumeur, et que le cours s'écroule, peut-être en dessous son niveau précédent, cela pourrait être problématique pour lui", a dit Sichenzia. "Si le cours des actions plonge beaucoup, il pourrait y avoir des plaintes privées — une forme d'action collective". 

Musk a envoyé un email aux employés de Tesla après son tweet, que la société a ensuite publié sur son blog, détaillant un potentiel scénario de sortie de la cote, et ses raisons d'envisager cela. Il a dit que "la décision finale n'a pas encore été prise" sur la sortie de la cote, mais que "la raison est de créer l'environnement qui permettra à Tesla de fonctionner au mieux."

"En tant que société cotée, nous sommes soumis à des fluctuations sauvages du cours de nos actions, ce qui peut être une distraction majeure pour tous ceux qui travaillent chez Tesla, qui sont tous actionnaires", a-t-il ajouté.

La longue dispute entre Musk et les vendeurs à découvert

Immédiatement après le tweet initial de Musk sur le retrait de Tesla de la cote, les cyniques de Twitter ont demandé tout haut: et si c'était le dernier coup porté par le DG de Tesla dans sa vieille dispute avec les vendeurs à découvert?

Si c'est le cas, la hausse du cours qui a suivi serait une sorte de victoire pour Musk. Le bond de 8% a probablement coûté des centaines de millions aux vendeurs à découvert, mettant la pression sur leurs positions comme un étau. Après tout, Tesla est le titre le plus vendu à découvert sur le marché américain, et de loin — et des positions aussi importantes comportent des risques équivalents.

Musk a même évoqué les vendeurs à découvert dans sa lettre aux employés: 

"En tant que société la plus vendue à découvert de l'histoire du marché boursier, être coté signifie qu'un grand nombre de personnes sont incitées à s'attaquer à l'entreprise." 

Dans l'éventualité où Tesla serait retiré au prix de 420 dollars par action annoncé par Musk, les traders qui ont parié sur la baisse de Tesla subiront une perte de 4,4 milliards de dollars sur les positions qu'ils ont construites tout au long de 2018, selon la société de technologie financière et d'analyse S3 Partners

Pour bien comprendre dans quelle mesure c'est une victoire pour Musk, il faut avoir en tête sa croisade persistante — menée habituellement sur Twitter.

"Si vous êtes à découvert, je vous suggère de prendre le chemin de la sortie sur la pointe des pieds..." a-t-il lancé en mai, à la suite des résultats financiers de Tesla à l'époque.

Dans un portait de Rolling Stone de l'année dernière, il les qualifie de "crétins qui veulent notre mort", jugeant également leur attitude "nuisible". Il les a également descendus dans un tweet en juin 2017, déclarant que les vendeurs à découvert "veulent notre mort au point de pouvoir la savourer". 

Puis, au début du mois d'avril de cette année, après une période de solide performance boursière, Musk a intensifié ses piques, tweetant: "Stormy weather in Shortville" ("Le climat est orageux à Shortville"). 

Au final, que le tweet de Musk ait été un stratagème pour écraser les vendeurs à découvert, une tentative de manipuler le cours de bourse de Tesla ou une annonce interne complètement légitime — quoique peu conventionnelle — une chose est certaine: le DG de Tesla sait divertir.

Version originale: Joe Ciolli/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Elon Musk veut permettre aux gens de jouer aux jeux vidéo sur le tableau de bord de ses voitures Tesla

VIDEO: Ces petites sphères en verre donnent l'impression de tenir des tourbillons de galaxies dans la paume de la main