BMW

Hérissées de gratte-ciels, traversées de voitures volantes et des tapis roulants en guise de trottoirs…

Les métropoles de demain se façonnent aujourd'hui, au gré des possibilités techniques et technologiques, mais aussi des enjeux sociétaux et environnementaux.

En matière de mobilité, quatre grandes tendances se dessinent. Le déplacement urbain sera:

1. Pluriel — Plusieurs moyens de transports combinés pour mieux bouger

Le coffre des voitures sera pensé pour y ranger un deux roues, et peut-être même les trains interurbains conçus pour accueillir de petits véhicules électriques.

Le citadin de demain saura tout faire: pédaler, conduire une voiture, un scooter, utiliser les transports en commun... Il commencera son trajet à vélo, avant de monter dans un tramway puis dans une voiture partagée réservée depuis son mobile.

Le navigateur de son véhicule pourra lui recommander de poursuivre son chemin par les transports en communs, ou de contourner un axe encombré afin d’arriver plus vite à destination.

2. Intelligent — la data exploitée pour faciliter la mobilité

L'International data corporation (IDC) estime qu’en 2020 chaque personne produira 1,7 méga bytes de données par seconde. Un volume colossal d'informations utiles pour fluidifier le trafic, optimiser l'éclairage urbain, mais aussi mieux gérer la problématique du stationnement.

En ville, 30% des voitures ne circulent que pour trouver une place. Municipalités, constructeurs automobiles, usagers et les entreprises de parking coopèrent pour libérer les axes de circulation de ce trafic inutile en indiquant la disponibilité des places de stationnement en temps réel, dans la rue, mais également dans les parkings privés, ou pour garantir une place munie d’une solution de recharge et payable à distance... C'est ce que BMW propose à ses clients avec l'application ParkNow, directement accessible depuis le mobile de l'utilisateur et bientôt depuis l'écran de navigation à l’intérieur de l’habitacle.

3. Collaboratif — la mobilité propulsée par des applications

Un véhicule privé est utilisé en moyenne une heure par jour. Il reste donc 23 heures pendant lesquelles il est à l'arrêt. Auto-partage, location entre particuliers ou co-voiturage s’imposent comme des solutions d'avenir.

Là encore les constructeurs investissent le terrain, en nouant des partenariats pour proposer des solutions de location de véhicules individuels, et promouvoir les modèles électriques. Il y a toujours des modèles électriques et urbains dans l'offre DriveNow, service d'autopartage qui permet de déposer et récupérer un véhicule n'importe où dans 13 villes d'Europe, en s'enregistrant simplement depuis l'application ou le site web pour localiser la voiture la plus proche.

4. Electrique — avec des véhicules propres et silencieux, facilement rechargeables

En 2050, près de 70 % de la population mondiale vivra en ville. Parce que les 6 milliards d'individus concernés voudront un cadre de vie moins stressant, moins bruyant et moins pollué, l'électrification des transports est en marche. Finis essence, diesel et brouhaha des moteurs à explosion, place à des citadines 100 % électriques, discrètes et confortables. 

Des voitures électriques, oui! Mais la recharge? Mobilier urbain adapté, lampadaires ou des horodateurs équipés de prises: on peut tout imaginer. En attendant, les constructeurs automobiles, comme BMW avec la solution ChargeNow, permettent aux utilisateurs de BMW i3 et de BMW hybrides rechargeables de repérer facilement les milliers de points de charge déjà existants.

Les idées, les ressources et les solutions ne manquent pas. La mobilité urbaine a de l'avenir.

Cet article est sponsorisé par BMW et a été réalisé par BI Studios. 

Lire aussi : Voici comment la voiture se transforme en assistant intelligent

VIDEO: Ashton Kutcher explique pourquoi il n'a pas tout de suite investi dans Uber et pourquoi il est si facile de sous-estimer une nouvelle idée