L'espagnol Mediapro a crée la surprise mardi 29 mai en s'adjugeant la majorité des droits télévisés de la Ligue 1 pour la période 2020-2024. Le groupe de médias basé à Barcelone a remporté trois lots sur les quatre mis aux enchères. Le tout pour un montant record de 1,15 milliard d'euros par an.

C'est une vraie déconvenue pour Canal +, partenaire historique de la compétition. La chaîne cryptée française ressort bredouille. Résultat, sa société-mère Vivendi dégringole de 3,15% à l'ouverture de la Bourse de Paris mercredi matin. Le titre accuse la plus forte baisse du CAC 40 à la fin de la séance, en repli de 3,64%.

Cours de Vivendi le 30 mai à 9h30. Investing.com

"C'était impossible pour nous de miser de telles sommes et je crois que c'est impossible pour un quelconque acteur de miser de telles sommes", a réagi Maxime Saada, le président du directoire du Groupe Canal Plus, au micro d'Europe 1 ce matin. "Les droits acquis par Mediapro ont été payés 60 % de plus qu'aujourd'hui. Ce n'est pas raisonnable. Quelle que soit la mise de Canal, on aurait jamais mis ce prix-là", précise-t-il. 

Surpris par ce revers du groupe français, les analystes se montrent pessimistes. "Cette annonce signifie que Canal Plus ne diffusera plus de football à partir du second semestre 2020, ce qui devrait aboutir à une perte de la moitié de ses abonnés en France en 2020 et 2021", estiment les analystes de Mainfirst cités par Reuters. Selon eux, l'entreprise audiovisuelle pourrait perdre un milliard d'euros de chiffre d'affaires par an. 

La chaîne qatari beIN a réussi de son côté à conserver un lot (matchs du samedi à 21h et du dimanche à 17h). Et l'opérateur Free a décroché le lot 6, correspondant aux extraits de matchs pour les réseaux sociaux. Sa maison-mère Iliad gagnait 1,19% à l'ouverture de la Bourse. La valeur s'affiche finalement en repli de 1,02% à la clôture de la place parisienne. 

En revanche, l'opérateur SFR, propriété du groupe Altice, repart sans rien. Le bouquet de chaînes SFR Sport détient déjà les droits de la prestigieuse Ligue des Champions pour la période 2018-2021 et les droits de la Premier League anglaise pour la saison prochaine.

Le PDG d'Altice France, Alain Weil, a déclaré que SFR pourrait être amené à discuter avec Mediapro au sujet des droits de la Ligue 1 et que l'opérateur allait étudier l'opportunité de faire une offre sur les lots 5 et 7, encore non attribués, selon Reuters. Altice lâchait 1% à l'ouverture de la Bourse d'Amsterdam. Le titre s'est repris en fin de journée et s'affiche en progression de 1,93%.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La Ligue de foot repousse son appel d'offres à 1Md€ pour laisser le temps à Altice de se remettre sur pied — et BeIN risque d'en pâtir

VIDEO: Voici comment Michael Jordan gagne et dépense son milliard de dollars