Donald Trump entouré de son fils Eric, sa fille Ivanka et son fils Donald Trump Jr. lors d'une conférence de preses à Trump Tower à New York, le 11 janvier 2017. REUTERS/Shannon Stapleton

Donald Trump affronte de nouvelles accusations. Jeudi 14 juin, le président américain a été accusé par l'Etat de New York d'avoir utilisé l'argent de sa fondation à des fins personnelles. Comme le raconte Franceinfo, la plainte a été déposée par la procureure de l'Etat, Barbara Underwood. Une affaire qualifiée de "ridicule" par Donald Trump.

"L'affaire touche directement à la gestion des affaires du président et à la société new-yorkaise qui chapeaute ses avoirs, la Trump Organization, installée dans la Trump Tower, sur la 5e Avenue de Manhattan", décrit le site internet.

⋙ A lire aussi L'administration Trump affûte sa liste de taxes douanières contre la Chine

Violation des règles

"Comme nos investigations l’ont révélé, la Fondation Trump était un peu plus qu’un chéquier pour les paiements de M. Trump ou de ses sociétés à des organisations à but non lucratif (…). Ce n’est pas comme cela que les fondations privées doivent fonctionner", explique le communiqué de la procureure.

D'après l'assignation, le président américain aurait utilisé sa fondation pour payer des frais personnels et promouvoir ses hôtels. Alors que la loi l'interdit, il se serait aussi servi de cet argent pour peser sur sa campagne électorale.

Vers la dissolution de la fondation ?

Par ailleurs, la plainte de la procureure de l'Etat mentionne une levée de fonds de janvier 2016. Présentée comme une opération charitable pour les anciens combattants, il se serait agi en réalité d'un meeting électoral. Si cela est avéré, il y aurait donc une violation des règles sur le financement des campagnes électorales. "Le document cite aussi un paiement de 10 000 dollars pour le compte d'une association d'aide aux jeunes avec des difficultés d'apprentissage, qui aurait servi à payer une toile représentant Donald Trump", rapporte Franceinfo.

Que risque le président américain ? La procureure réclame la dissolution de la fondation et exige la restitution de quelque 2,8 millions de dollars.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les pays occidentaux les plus corrompus

VIDEO: Voici les grandes annonces d'Apple lors de l'édition 2017 de la WWDC