• Le mouvement E. Leclerc lance une offre d'électricité pour les particuliers et les professionnels.
  • Le tarif sera réduit de 20% HT par rapport aux tarifs régulés d'EDF, les économies seront crédités sur la carte de fidélité des clients.
  • Depuis l'ouverture du marché de l'électricité à la concurrence en 2007, près de 19% des foyers français ont quitté EDF.

Le marché des fournisseurs d'électricité attire les convoitises des géants de la distribution. Après Cdiscount l'an dernier, E. Leclerc se lance désormais sur ce secteur. 

Après avoir réservé cet été son offre en version bêta à ses collaborateurs (127.000 personnes en 2017), E. Leclerc a annoncé son lancement officiel ce jeudi 13 juillet aux particuliers. Il faudra en revanche encore un peu de patience pour les professionnels. 

Sur son site dédiéE. Leclerc promet désormais une réduction de 20% HT par rapport aux tarifs réglementés d'EDF (contre 16% dans la version béta). Une ristourne qui permet de s'afficher moins cher que son concurrent Cdiscount dont l'offre propose 15% de réduction. Mais pour parvenir à ce tarif, la petite astuce de Leclerc est que sa ristourne ne fait pas vraiment baisser la facture puisqu'elle prend la forme d'une cagnotte créditée sur votre carte de fidélité de l'enseigne.

Ceux qui n'en veulent pas peuvent tout de même choisir une deuxième offre affichant 10% de réduction qui, pour le coup, sont déduits de la facture. 

Attention toutefois à ne pas surestimer les économies possibles car ces réductions ne s'appliquent que sur une partie de la facture — en l'occurence la consommation d'électricité — et non sur l'ensemble (dont les coûts d'abonnement et les taxes). C'est d'ailleurs ce que l'association de consommateurs CLCV reproche à Cdiscount, Total Spring et Engie contre qui elle a porté plainte au printemps pour pratiques commerciales trompeuses.

Indépendamment de cela, l'idée pour Leclerc c'est bien de proposer un nouveau service, à l'image de la révolution de la vente de carburants en grandes surfaces dont il avait été le pionnier il y a plus de 30 ans. L'offre d'électricité devrait ainsi l'aider dans un contexte où la grande distribution cherche un nouveau souffle.

D'après le cabinet Kantar, la fréquentation des magasins de la grande distribution est en baisse cette année pour la première fois depuis 10 ans et surtout le panier moyen est en baisse. D'où la recherche de nouveaux relais de croissance.

Pour E. Leclerc, c'est donc à la fois un formidable levier pour fidéliser ses clients qui viendront ensuite dépenser leurs bons d'achat en magasin (dans tous les rayons sauf carburant et livres) et c'est à la fois un enjeu de diversification important. 

Le distributeur a l'ambition de conquérir trois millions de clients d'ici à la fin 2025, soit près de 10% du marché français. 

L'ouverture du secteur de l'électricité en 2007 avait été poussif, mais désormais les clients sont là et le potentiel énorme. Selon les chiffres de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), à la fin du mois de mars près de 19% des foyers français ont déjà quitté EDF et le fournisseur historique continue de perdre près de 100.000 abonnés chaque mois. 

Le secteur des fournisseurs d'énergie a d'ailleurs connu sa première consolidation avec le rachat par Total de Direct Energie annoncé en avril dernier et finalisé le 6 juillet dernier.

Cet article a été mis à jour le 13 septembre 2018 après l'annonce du lancement officiel de l'offre par E. Leclerc.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un rival d'EDF s'envole en bourse après l'annonce de son rachat pour 1,4Md€ par Total

VIDEO: Vous devez certainement mal servir la bière depuis toujours — voici comment faire