Rob Spiro, directeur de l'incubateur nantais Imagination Machine lors du Web2Day 2017. YouTube/Web2 Day

L'entrepreneur américain Rob Spiro — qui a vendu sa startup à Google pour 50 millions de dollars — vient de lancer un incubateur à Nantes.

Baptisé Imagination Machine, la structure proposera deux fois par an, à cinq startups — pas forcément nantaises ni françaises — de suivre un programme d’accélération de trois mois. 

A la clé pour les entrepreneurs, une dotation de 85.000 euros, 15.000 euros et un soutien pour parvenir à réaliser une levée de fonds autour du million d'euros. Outre Rob Spiro, 15 entreprises nantaises ont participé financièrement à ce fonds.

L'entrepreneur américain a déménagé à Nantes pour des raisons personnelles.

Mais ce sont bien des motivations professionnelles qui ont conduit au lancement de ce projet.

"Pour les start-up technologiques, je pense que Nantes est idéale", s'enthousiasme Rob Spiro dans un post sur LinkedIn.

Outre la qualité de vie à laquelle les talentueux Nantais seraient attachés — "qui ne se déplaceraient nulle part ailleurs"— l'un des facteurs clés relevé par Rob Spiro serait la taille de la ville (300.000 habitants, 620.000 avec l'agglomération) et son esprit "normal".

Nantes serait ainsi l'endroit parfait pour tester des concepts concrets et les décliner ailleurs. Plus encore que Paris ou d'autres mégalopoles.

"Si vous concevez quelque chose qui fonctionne à Nantes, cela fonctionnera dans des centaines de villes partout dans le monde. La même chose n'est pas vraie pour San Francisco ou Londres ou Paris. Oui, ce sont d'énormes marchés, mais ils sont trop uniques, des bulles sans visibilité sur la vie des personnes en dehors de la ville", écrit Rob Spiro.

Lengow, iAdvize, Akeneo ou SpeachMe font partie des pépites nantaises régulièrement citées et qui travaillent à l'international.

En 2007, Rob Spiro a cofondé Aardvark — un moteur de recherche social — qu'il a revendu à Google en 2010. Le service a été fermé un an plus tard.

Après un passage chez le géant américain, il a lancé en 2011 Good Eggs, un service de livraison de produits frais, locaux et bio à San Francisco.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Vous pourrez bientôt déverrouiller votre iPhone avec votre visage