Facebook dégringole en bourse après l'affaire de la fuite massive de données

Facebook est sous le feu des critiques, après la publication d'informations affirmant qu'une société d'analyse de données aurait recueilli les données privées de 50 millions d'utilisateurs du réseau social dans le but de servir la campagne présidentielle de Donald Trump. 

Cette affaire de fuite de données massive a fait chuter le cours de bourse de Facebook à l'ouverture de Wall Street, ce lundi 19 mars 2018. 

Vers 15h55, heure française, le titre perd 6,25%, à 173,52 dollars. 

Cours de bourse de Facebook, le lundi 19 mars 2018. Investing.com

Il pourrait s'agir de la baisse la plus importante de Facebook sur une séance, depuis la correction des marchés actions le mois dernier. 

Facebook entraîne dans son sillage Twitter et Snap, qui perdent respectivement 1,85% et 2,94%, vers 16h20, heure française.

Un analyste de Wall Street interrogé par Reuters indique que cette affaire pourrait soulever "des problèmes systémiques" liés au modèle économique du géant tech: 

"Nous pensons que cet épisode est un nouveau signe des problèmes systémiques de Facebook", a dit Brian Wieser, analyste chez Pivotal Research Group. 

Un autre analyste interrogé par Reuters a avancé que l'image de Facebook en pâtit également beaucoup: 

"Cet épisode est susceptible d'entâcher à nouveau et plus sérieusement l'image du groupe et pourrait conduire les régulateurs à renforcer leur surveillance", a affirmé Petr Stabler, analyste chez Wells Fargo.

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a annoncé ce lundi qu'une enquête sera ouverte sur l'utilisation éventuellement abusive de ces données, ajoutant que ces allégations constituaient "une violation inacceptable du droit à la vie privée de nos citoyens".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Leclerc a refusé de s'allier avec Amazon car son patron a eu peur de se faire voler son image de marque

VIDEO: Voici comment sont faites les prothèses oculaires — cela demande beaucoup de précision

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Comment E.Leclerc met l'innovation au service des consommateurs depuis 70 ans

  1. Rosa

    FB en a pris un coup dans l'aille déjà que j'avais pas confiance, là c'est la cerise sur le gateau. Nos donnees ne sont pas a l'abris sur les sites sociaux. Bientôt ils se servirons des Nos infos personnel pour nous espionner au plus profond de Nos familles, et a quelles fin...... Merci

  2. Sam

    Arrêtez de parler de protection de la vie privée! Quand les gens exposent toute leur vie sur les réseaux sociaux, je pense qu'ils n'ont plus le droit de parler de protection de leurs informations.

    Mettez votre argent dans la rue de façon que tout le monde le voit, puis demandez à votrès gouvernement de le protéger.
    N'importe quoi.

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL