Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg. Justin Sullivan/Getty Images

  • Facebook interdit toutes les publicités liées aux crypto-monnaies, que ce soit les ICO ou le bitcoin. 
  • Le réseau social dit que cette interdiction, qui vaut pour Facebook mais aussi Instagram, a pour but de sévir contre les escroqueries. 
  • Les crypto-monnaies sont "souvent associées à des pratiques trompeuses", selon Facebook.

Les crypto-monnaies sont comme un Far West de toutes sortes et Facebook en a assez. 

Le réseau social interdit toutes les publicités en rapport avec le bitcoin, les crypto-monnaies et les ICO, a-t-il annoncé mardi 30 janvier 2018. Son objectif est de sévir contre les escroqueries et les fraudes. 

La nouvelle règle "interdit les produits et les services financiers qui sont fréquemment associés avec des pratiques promotionnelles trompeuses, telles que les options binaires, les ICO et la crypto-monnaie."

Il s'agit d'une règle très vague et Facebook la décrit comme étant "intentionnellement large". 

Pour les non-initiés, une ICO est une méthode de levée de fonds au cours de laquelle une startup créé sa propre monnaie virtuelle, structurée comme le bitcoin.

Ces jetons (ou tokens), qui peuvent être échangés en ligne même si la société n'est pas cotée, sont vendus contre de l'argent réel par la startup qui l'utilise ensuite pour financer ses projets.

Le bitcoin et les autres crypto-monnaies sont extrêmement populaires en ce moment — mais on retrouve également beaucoup d'escroqueries, fraude et autres risques. 

Cette semaine, la SEC — l'autorité américaine des marchés financiers — a mis fin à une ICO qui affirmait avoir levé 600 millions de dollars mais qu'elle soupçonnait d'être frauduleuse.

Il n'est pas rare qu'une ICO soit victime d'un piratage et que des centaines de millions de dollars soient volés par des pirates en cours de route. Récemment, une plateforme japonaise d'échange de crypto-monnaies a dû ainsi promettre de rembourser les victimes d'un piratage de 400 millions de dollars.

Un porte-parole de Facebook a dit à Business Insider US que cette nouvelle règle interdit toutes les publicités concernant les crypto-monnaies — pas seulement celles qui essayent de vendre directement des crypto-monnaies ou des jetons cryptographiés. Les publicités pour des portefeuilles Bitcoin sont aussi interdites par exemple, ainsi que celles concernant le matériel pour miner de l'ether. 

Dans la note de blog annonçant cette interdiction, le directeur de produit de Facebook Rob Leathern a indiqué que Facebook pourrait ajuster cette politique à l'avenir pour permettre aux entreprises spécialisées en crypto-monnaies légitimes de partager à nouveau leurs publicités sur le réseau social. 

"Nous voulons que les gens continuent de découvrir et de s'informer sur les nouveaux produits et services à travers les publicités sur Facebook, sans avoir peur d'être escroqué(e) ou trompé(e)", a-t-il écrit. "Ceci dit, il y a beaucoup d'entreprises qui font de la publicité pour des options binaires, des ICO et des crypto-monnaies qui n'opèrent pas actuellement de bonne foi." 

"Cette règle est intentionnellement large, car nous voulons mieux détecter les pratiques de publicité trompeuses. L'application de cette nouvelle règle va s'accélérer sur nos plateformes, sur Facebook, Audience Network et Instagram. Nous reviendrons sur cette politique et son application quand nous aurons reçu des signes d'amélioration."

Version originale: Rob Price/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un chercheur français vient de lancer une initiative pour facturer 350.000Mds$ à Facebook pour l'utilisation de vos données personnelles

VIDEO: On a testé un cours d'art martial inspiré de Star Wars — vous êtes munis d'un sabre laser lumineux