Le chantier de Fincantieri à Monfalcone, en Italie. Fincantieri

Le groupe italien Fincantieri a annoncé vendredi la signature d'un accord portant sur l'acquisition de 66,66% du capital de STX France, propriétaire des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), auprès de STX Europe.

Fincantieri évoque un prix d'achat de 79,5 millions d'euros.

Le groupe italien dit poursuivre ses négociations avec l'Etat français pour finaliser l'accord sur STX France conformément aux lignes directrices du projet de reprise qui ont fait l'objet d'un compromis le 12 avril.

Le constructeur italien va reprendre 48% du capital des chantiers de Saint-Nazaire, mais il devra rester minoritaire pendant au moins huit ans. Il sera accompagn par un investisseur italien indépendant, la Fundazione CR (Cassa di Risparmio) Trieste, précise Le Figaro.

L'Etat, qui détient 33% du capital de STX France, conservera un droit de veto et le constructeur militaire public français DCNS va entrer à hauteur de 12%.

Ces conditions correspondent peu ou prou aux demandes de la France depuis la révélation du projet de reprise en fin d'année dernière.

L'Etat français avait mis la pression au groupe italien — qui emploie 19.000 personnes dans le monde — pour qu'il ne reprenne pas seul la majorité du capital.

L'ancien secrétaire d'Etat à l'industrie avait ainsi pris soin d’indiquer lors des discussions que le gouvernement n’est absolument pas opposé à une participation majoritaire italienne" mais qu'il souhaitait que Fincantieri soit l'actionnaire référent mais pas majoritaire et qu'il "partage la majorité du capital des Chantiers de Saint-Nazaire avec un ou d’autres acteurs européens."

Les syndicats locaux devraient demander au nouveau Gouvernement de faire jouer le droit de préemption dont il dispose pour bloquer l'accord. Hier ils ont tous dit non au projet de Fincantieri selon le site Mer et Marine.

L'action Fincantieri prend 2,64% à l'ouverture de la Bourse après cette annonce d'un accord pour le rachat de STX France.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici ce que l'on sait du groupe italien Fincantieri, le seul repreneur potentiel des chantiers navals de Saint-Nazaire