La première voiture autonome de General Motors est prête. Cruise

General Motors est sur le point de récolter les bénéfices du rachat de Cruise Automation pour 581 millions de dollars.

Cruise a annoncé lundi 11 septembre 2017 qu'il était prêt à démarrer la production d'une voiture autonome. Pour l'instant, Cruise a conçu 50 véhicules au service de ses employés à San Francisco. Un conducteur humain sera toujours derrière le volant, mais Cruise affirme que la voiture est complètement autonome.

"Aujourd'hui, nous dévoilons la première voiture au monde conçue pour pouvoir fonctionner sans conducteur et prête à être produite en série", a dit Kyle Vogt, patron de Cruise dans un post de blog sur Medium. "Elle n'est plus en phase de simple concept — elle a des airbags, des zones de déformation, des sièges confortables. Le véhicule est assemblé dans une grande usine de montage qui produit 100.000 véhicules par an, et nous aimerions garder cette usine très active." 

Cette voiture autonome sera fabriquée sur le site de General Motors à Orion dans le Michigan, en utilisant des pièces de Chevrolet Bolt. Elle comportera un volant et des systèmes de redondance en cas de problèmes techniques. 

Cette nouvelle signifie que General Motors est prêt à débuter la production en série de ses voitures autonomes une fois qu'il en aura obtenu l'autorisation. 

La législation en matière de conduite autonome commence à se forger. La chambre des représentants a récemment adopté un projet qui permettrait le déploiement éventuel de 100.000 véhicules par an, mais il doit également être adopté par le Sénat. Le Sénat va tenir une séance ce mercredi au sujet du déploiement de camions autonomes, ce qui marquera le début des débats concernant la législation sur la conduite autonome. 

En juin, General Motors a fini la production de 130 Chevy Bolts autonomes qui devraient être testés à San Francisco, Detroit et Scottsdale. GM possède désormais 180 voitures autonomes en train d'être testées sur les routes depuis juin 2016. 

Dans son post de blog, Kyle Vogt n'a ni mentionné la startup Lyft ni son implication future dans les prochains projets de production.

GM a investi 500 millions de dollars dans Lyft pour créer un service de voitures autonomes à la demande. Lyft a depuis noué des partenariats non-exclusifs avec différentes entreprises tech dont la filiale automobile de Google Waymo.

Version originale: Danielle Muoio/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Tesla a débridé ses voitures pour aider les victimes de l'ouragan Irma à fuir — voici comment c'est possible