Dublin

Dublin (Irlande). Pixabay.com

En mars dernier, Goldman Sachs avait annoncé qu'elle n'attendrait pas la fin des négociations du Brexit pour débuter l'exfiltration d'une partie de ses employés londoniens, mais n'avait pas révélé de point de chute.

C'est désormais chose faite: Lloyd Blankfein, DG de la banque américaine qui emploie environ 6500 personnes au Royaume-Uni, a annoncé ce vendredi 5 mai 2017 à la BBC le renforcement de son implantation à Francfort (Allemagne) et à Dublin (Irlande), en raison des risques liés au Brexit.

Malgré le gros lobby exercé depuis le début de l'année par Europlace, qui espérait qu'environ 20.000 banquiers quitteraient Londres pour s'installer à Paris, la capitale française n'a pas été sélectionnée.

Interrogé sur une éventuelle perte d'influence de la place financière londonienne après trois décennies d'expansion, Lloyd Blankfein a déclaré à la BBC: "Je ne pense pas que cela va totalement se retourner."

"Elle va caler, elle pourrait revenir un peu en arrière, cela dépend simplement de beaucoup de choses sur lesquelles nous n'avons pas de certitudes et je sais qu'il n'y a pas de certitude pour le moment", a-t-il précisé.

Beaucoup d'établissements financiers dans l'UE ont prévu de relocaliser une partie de leurs effectifs londoniens dans d'autres villes européennes, par peur de la perte des droits liés au passeport financier à cause du Brexit

Voici ce que nous savons concernant les principaux transferts préparés par les établissements financiers en vue du Brexit:

  • JPMorgan a annoncé en début de semaine qu'elle allait "utiliser les trois banques que nous avons déjà en Europe comme points d'ancrage de nos activités", autrement dit, à Francfort, à Dublin et au Luxembourg, rapporte La Tribune.
  • Lloyds — la seule banque britannique qui n'est pas présente dans d'autres pays de l'UE — envisage d'ouvrir une filiale en Allemagne, selon Reuters.
  • Dès janvier dernier, la banque HSBC a annoncé qu'elle déplacera environ 1000 emplois de Londres à Paris d'ici deux ans.
  • Barclays va transférer 150 salariés de Londres à Dublin, selon Bloomberg.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici 3 raisons pour lesquelles 20.000 banquiers londoniens pourraient s’installer à Paris plutôt qu'à Francfort, selon un lobby de la finance

VIDEO: Voici les tests de l'extrême que doit réussir chaque avion avant d'être commercialisé