REUTERS/Mike Blake

Instagram a dorénavant 250 millions d'utilisateurs actifs quotidiens de sa fonctionnalité stories, rapporte le site de conseils financiers The Motley Fool

En mai dernier, le réseau social de photos et vidéo, propriété de Facebook, se vantait déjà d'avoir 200 millions d'utilisateurs actifs quotidiens ou DAU pour "daily active users" en anglais.

Cette augmentation est en train d'accélérer. 

Deux mois après son lancement en août 2016, les Instagram Stories avaient déjà 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiens (DAU). Elles ont ensuite gagné 50 millions de DAU tous les trois mois. Puis entre mai et fin juin 2017, il y a eu 50 millions de nouveaux utilisateurs quotidiens actifs, ce qui montre une nette accélération.

Dans le même temps, Snapchat est passé de 158 millions d'utilisateurs actifs quotidiens de son appli d'échange de contenus éphémères à 166 millions. 

Depuis son entrée en bourse en mars, on sait que l'appli d'Evan Spiegel subit un ralentissement de sa croissance de nouveaux abonnés. 

Instagram compte à présent quasiment 100 millions d'utilisateurs quotidiens de plus que le rival à qui il a copié l'idée des stories, ces sortes de statuts sous forme de photo ou vidéo qui sont visibles par vos contacts pendant 24h avant de s'effacer.

Pour lutter, Snap a lancé les stories de groupe ainsi que Snap Map (en rachetant l'appli française Zenly) afin d'installer Snapchat comme un véritable réseau social où les utilisateurs resteraient longtemps.

Alors qu'il était en train de négocier le rachat de Zenly, les deux cofondateurs lui ont demandé si les imitations constantes de Facebook le dérangeaient, a rapporté le Figaro. "Je m'en fous!" aurait-il répondu.

Pourtant, la croissance rapide des utilisateurs actifs des Instagram stories est forcément inquiétante, car la bataille pour l'attention des utilisateurs est primordiale, et Snap et Insta sont sur le même créneau.

Preuve supplémentaire que Snapchat a besoin de se rassurer: ils ont envoyé au moins 48 employés aux Cannes Lions de juin 2017, le plus grand rendez-vous du monde de la publicté, soit plus de Facebook ou Google.

Des données récentes du Social Media Examiner montrent que Snapchat est le réseau social qui séduit le moins les annonceurs, derrière Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube et Pinterest.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On sait à présent pourquoi Snapchat a forcé ses utilisateurs à se géolocaliser pour utiliser ses filtres

Cette vidéo haletante d'un lézard qui se bat contre une horde de serpents est devenue virale