"Silicon Valley". HBO

A chaque fois qu'il faut s'identifier sur un site, elle apparaît.

La CAPTCHA est le système utilisé pour distinguer en ligne, de manière automatisée, un robot d'un être humain.

Le test est simple: le site vous montre des lettres et chiffres un peu déformés et peu lisibles, et vous devez taper ce que vous déchiffrez. 

On a ainsi donné un sens au mot CAPTCHA : "Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart" ("un test de Turing complètement automatisé pour différencier les ordinateurs et les hommes).

Le test de Turing a été mis au point en 1950 pour évaluer si une intelligence artificielle réussissait à se faire passer pour un être humain.

La méthode "CAPTCHA" a été inventée en 1997 par deux groupes de chercheurs de l'université Carnegie-Mellon, mais le mot n'a été déposé officiellement qu'en 2003.

Ce mot est ensuite devenu un rétroacronyme: si au départ, il n'avait pas de sens, la communauté scientifique a ensuite accepté l'utilisation de "Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart" comme acronyme à CAPTCHA.

Il arrive que l'on considère la CAPTCHA comme un "test de Turing inversé", car dans ce dernier, c'est l'homme qui teste la machine, alors qu'ici c'est la machine qui teste l'homme.

Cette définition de la CAPTCHA a été rappelée par l'informaticienne et chercheuse Isabelle Collet, dans le cadre d'allocutions autour du thème "l'intelligence artificielle est-elle sexiste?" organisées par le Centre Hubertine Auclert et Cap Digital à Paris le 7 mars 2017.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le célèbre test de Turing en intelligence artificielle partait d'un postulat sexiste