British Prime Minister Theresa May arrives at a news conference after the closing of G20 Summit in Hangzhou, Zhejiang Province, China, September 5, 2016. REUTERS/Damir Sagolj

La Première ministre britannique Theresa May au sommet du G20 en China début septembre. REUTERS/Damir Sagolj

Première conséquence réelle du Brexit : la livre sterling a perdu plus de 15 % face à l'euro depuis le 23 juin dernier.

Elle s'affichait mercredi à 1,14 euro et 1,275 dollar, soit son niveau le plus bas depuis 31 ans.

Ainsi, de façon mécanique, le produit intérieur brut du Royaume-Uni est pénalisé. Et le pays recule d'un cran dans la hiérarchie, en devenant la sixième puissance économique mondiale.

Et c'est la France qui en profite, en passant à la 5ème place qu'elle n'occupait plus depuis 2014, relève Le Figaro.

Mais la tête du classement reste inchangé selon les données de la banque mondiale :

4. Allemagne

3. Japon

2. Chine

1. Etats-Unis

Cette réaction des marchés intervient  quelques jours après la déclaration de la Première ministre britannique Theresa May qui a assuré vouloir enclencher la procédure de sortie de l'Union européenne d'ici fin mars.

Lire aussi : Le monde n'a jamais été aussi endetté — il doit $152 000 Mds

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !