L'équipe de Forward Partners. Forward Partners

  • Forward Partners, une société de capital-risque britannique, a publié une 'term sheet' de pré-amorçage très détaillée.
  • En publiant cette term sheet, les fondateurs de startups peuvent découvrir à quoi s'attendre lors d'un accord de financement.

Forward Partners, un fonds d'investissement qui accompagne les startups early stage, a publié sa term sheet en pré-amorçage, offrant aux entrepreneurs un aperçu détaillé de ce qu'ils peuvent attendre d'un accord de financement.

Vous pouvez consulter la term sheet ci-dessous.

Une term sheet est un accord non contraignant entre un fondateur de startup et son investisseur, et couvre les conditions de financement, les pools d'options dédiés aux employés et la gouvernance. Elles peuvent contenir beaucoup de langage juridique difficile à comprendre, en particulier pour les entrepreneurs qui créent pour la première fois une entreprise.

Tandis que d'autres sociétés de capital-risque telles que Seedcamp ont publié des exemples en anglais courant de term sheets qui pourraient s'appliquer à n'importe qui, le document de Forward contient aussi des détails sur leur approche des accords financiers.

Par exemple, il y a un certain nombre de détails sur ce qui se passe si un fondateur décide de quitter sa startup, dans des circonstances défavorables ou autres. Par ailleurs, Forward précise quel type d'actions il va prendre dans la startup.

Investisseur chez Forward, Matt Bradley a déclaré à Business Insider UK que les entrepreneurs qui ne faisaient pas partie du portefeuille de l'entreprise avaient demandé à voir leur term sheet — un signe que les fondateurs sont mieux informés et plus confiants.

Il a déclaré: "L'écosystème londonien est en pleine croissance et il devient de plus en plus fort, et les fondateurs en savent plus sur les différents fonds, les différentes structures d'investissement et ce qui ressemble à de bonnes ou mauvaises conditions."

"Il y avait une forte demande parmi les entrepreneurs de se familiariser avec la façon dont les investisseurs opèrent", a-t-il ajouté. "C'est un moyen de réduire l'anxiété avant tout."

La term sheet livre de nombreux détails sur ce qu'un fondateur peut attendre

Forward Partners donne beaucoup de détails sur la façon dont il gère les investissements et certains scénarios.

Par exemple, la firme décrit ses clauses pour les "sortants", qui couvrent la façon dont Forward traite les fondateurs qui quittent leurs startups.

Les clauses sont courantes sur les term sheets et sont divisées en ce qu'on appelle bon sortant, sortant intermédiaire et mauvais sortant, selon la raison pour laquelle ils abandonnent. Un bon sortant, par exemple, quittera à cause de circonstances indépendantes de sa volonté, comme un accident, alors qu'un mauvais sortant pourrait partir pour cause d'inconduite. Les définitions et l'approche varient d'une entreprise à l'autre.

"Nous avons des termes spécifiques sur ce qu'est un bon sortant, ce qui est un mauvais sortant, et ce qui est un sortant intermédiaire, et ce qui se passe avec leurs parts", a déclaré Bradley. "Certaines personnes n'autorisent pas les fondateurs à garder toutes leurs actions — nous le faisons — si vous êtes un bon sortant. Le sortant intermédiaire vous permet de garder des actions acquises, et lors d'une mauvais sortie, il y a plus de variabilité."

La term sheet montre aussi que Forward Partners ne prend que des actions ordinaires lors d'un tour de table, quand certains investisseurs peuvent demander des actions préférentielles. Les actionnaires privilégiés bénéficieront d'un traitement préférentiel si, par exemple, une startup est acquise.

"Nous prenons toujours des actions ordinaires", a déclaré Bradley. "Nous voulons être totalement alignés avec le fondateur, et le fondateur a des actions ordinaires."

Bradley a dit que cela peut parfois prendre qu'une quinzaine de jours entre le moment où un entrepreneur leur est présenté et l'envoi d'une term sheet par Forward Partners. Mais le temps que prend un entrepreneur pour signer peut varier, et en publiant ce document, Forward Partners pourrait accélérer le processus.

Il n'est pas courant pour les investisseurs de rendre leurs term sheets publiques, bien qu'il y ait beaucoup de ressources qui rendent le jargon beaucoup plus compréhensible pour les fondateurs. Bradley pense que l'une des raisons est que les investisseurs veulent garder un peu souplesse dans leurs offres et éviter d'être soumis à des conditions spécifiques.

L'investisseur de Seedcamp Tom Wilson a mené une initiative avec de nombreux investisseurs britanniques en 2011 pour publier une term sheet standard. Il s'est félicité de cette décision et a déclaré que cela marquait la force sur le marché des débuts du Royaume-Uni.

"Il y a beaucoup de fonds de démarrage et les entrepreneurs sont de plus en plus sophistiqués", a-t-il déclaré.

Vous pouvez consulter la term sheet dans son intégralité sur le blog de Forward.

Version originale: Shona Gosh/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Stéphanie Hospital, qui a créé le fonds OneRagtime, vous donne 3 raisons d'attendre avant de lever des fonds

VIDEO: Des entraînements militaires sont organisés dans toute la France pour donner envie aux gens de faire du sport — voici en quoi consiste une session