Les robots sont désormais capables de se faire une opinion de vous en un coup d’œil

Obama, robot

Barack Obama serre la main à un robot lors d'une présentation des innovations lors d'une conférence à Pittsburgh. REUTERS/Carlos Barria

Quand vous rencontrez quelqu'un pour la première fois, vous le jugez selon son physique, et notamment son visage. Vous n'y pouvez rien, c'est humain.

C'est ce qui nous distingue — entre autres — des robots. Mais les derniers progrès en matière de reconnaissance faciale commencent à changer cela.

Des chercheurs de l'Université de Notre-Dame dans l'Indiana, aux Etats-Unis, ont entraîné une machine qui vous dira si vous avez un visage dominant ou digne de confiance, de la même manière qu'un humain le ferait en quelques secondes, rapporte un article de la MIT Technology Review.

La technologie de ce robot repose sur un algorithme créé grâce aux 1,6 million de contributeurs de TestMyBrain.org, un site de science participative sur lequel chaque visiteur peut tester sa vitesse cognitive, sa faculté de mémorisation etc. et accepte que ces données soient exploitées par des scientifiques.

Les chercheurs de l'étude américaine ont demandé aux participants d'évaluer 6 300 photos en noir et blanc. Pour chaque photo, 32 personnes différentes ont donné leur avis subjectif concernant le visage représenté, s'il était à caractère dominant ou digne de confiance. 15 autres ont dû deviner le QI et l'âge de la personne sur la photo. 

La variété de ces réponses a permis de compiler une base de données, utilisée pour mettre au point cet algorithme censé imiter le comportement humain. Et les premiers résultats sont satisfaisants. 

"Nos prototypes ont appris à regarder aux mêmes endroits que les humains [la bouche pour dire si la personne est fiable et un sourcil qui s'abaisse souvent associé au caractère dominant ndlr], en reproduisant la manière dont on juge des attributs de haut-niveau les uns des autres", détaille l'un des auteurs de l'étude, Mel McCurrie, au MIT Technology Review. 

D'autres pistes de recherche sont envisagées par l'équipe de chercheurs : comment les premières impressions changent au fil du temps ou encore comment elles varient selon les cultures ou les groupes démographiques.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'homme qui façonne la personnalité de Cortana expose la limite que l'intelligence artificielle ne peut pas franchir

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Entrepreneurs: 6 conseils à suivre quand on démarre

  1. RedGuff

    Des critères non fiables comme modèle ?
    Ce n'est pas intelligent !

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL