REUTERS/Darrin Zammit Lupi

La réaction du marché ne s'est pas fait attendre. Marie Brizard Wine & Spirits (MBW&S) chute à la Bourse de Paris, mercredi 5 septembre, après avoir publié un avertissement sur ses résultats mardi soir.

Le groupe de vins et de spiritueux, propriétaire notamment des marques de whisky William Peel, de vodka Sobieski et Krupnik, de la liqueur Marie Brizard et du cognac Gautier, a annoncé une révision à la baisse de son objectif d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) pour 2018.

MBW&S prévoyait déjà que cet indicateur, représentatif de la rentabilité opérationnelle d'une entreprise, serait négatif cette année. Mais il devrait finalement afficher une perte de 20 à 25 millions d'euros, encore plus lourde qu'anticipé précédemment par la direction de la société.

A 9h48 ce matin, le titreMBW&S perdait 11,40%, à 5,75 euros.

Cours de l'action MBW&S à 9h48, mercredi 5 septembre 2018. Investing.com

Le groupe précise subir le ralentissement du marché des spiritueux, qui devrait affecter son chiffre d'affaires et sa rentabilité, notamment en France et aux Etats-Unis.

Mais c'est en Pologne, où ses revenus ont chuté de 32,2% l'an passé, que la situation est la plus préoccupante. La concurrence accrue dans les enseignes de la grande distribution et le retard de la mise en service de l'usine de Lancùt vont impacter "significativement" l'Ebitda au second semestre. 

Empêtré dans ses difficultés financières, MBW&S ne prévoit pas d'accord avec ses partenaires bancaires "avant plusieurs semaines" pour ses lignes de financement.

Le groupe, qui n'a toujours pas publié l'ensemble de ses comptes annuels pour l'exercice 2017, a par ailleurs entrepris une revue complète de son portefeuille de marques et envisage de vendre certaines d'entre elles pour couvrir au moins une partie de ses pertes en 2018.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Il y a une raison pour laquelle Pernod Ricard va délibérément limiter la vente de cognac à l'étranger malgré ses succès en Chine et aux Etats-Unis

VIDEO: On a testé le sommeil polyphasique — il modifie considérablement le mode de vie