Un fermier portant des cabosses de cacao dans une ferme d'Agboville, Côte d'Ivoire, 24 avril, REUTERS/Luc Gnago

  • Mars s'engage à consacrer 1 milliard de dollars de son budget à son plan"Durabilité dans la Génération".
  • Le groupe projette de s'attaquer aux problématiques climatiques en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre et en promouvant les fermes durables.
  • Mars veut être un leader pour les grandes entreprises mondiales en matière de développement durable.
  • Il alerte sur "les conditions météorologiques plus sévères qui sont à l'origine de nombreuses contraintes et de nombreux défis majeurs" et préconise une action collective pour pallier cela.

Le géant du chocolat Mars a promis de consacrer près de 1 milliard de dollars de son budget pour lutter contre le réchauffement climatique dans les prochaines années.

Le géant de la confiserie propriétaire des marques M&M's, Skittles ou encore Twix a lancé mercredi, un plan de "Durabilité dans la Génération", promettant de réduire les émissions de carbone de ses activités et sa chaîne de production de plus de 60% pour 2050.

Barry Parkin, le responsable de la gestion du développement durable de Mars a déclaré à Business Insider: "Nous sommes terriblement inquiets par rapport aux retombées du progrès mondial sur les grandes problématiques que sont le changement climatique ou bien la précarité.

"Il y a, évidemment des engagements que le monde doit prendre, mais honnêtement, nous ne pensons pas que nous y parviendrons assez rapidement collectivement. Nous nous efforçons d'y parvenir, ici."

"Nous croyons en l'œil expert et scientifique sur les changements climatiques et nous avons besoin d'une action collective"

Cette importante promesse d'investissement précède une assemblée générale de l'ONU et une semaine sur le climat à New York plus tard dans le mois, de manière à inciter les autres entreprises dans le monde à prendre exemple en matière d'engagement environnemental.

Un échantillon des meilleures barres chocolatées de Mars. REUTERS/Fabrizio Bensch/Illustration

Le DG Grant F. Reid a déclaré dans un communiqué mercredi que "la machine du commerce international — et sa chaîne logistique — est enrayée et requiert un changement et la collaboration transversale des entreprises pour se réparer".

Parkin nous met également en garde des conséquences de l'inaction avec "les conditions météorologiques plus sévères qui sont à l'origine de nombreuses contraintes et de nombreux défis majeurs à l'échelle planétaire, tant bien l'élévation du niveau de la mer que les rendements peu fructueux des terres agricoles".

"Nous sommes une industrie alimentaire, basée sur l'agriculture, ainsi, nous nous soucions réellement de nos agriculteurs qui nous approvisionnent partout dans le monde. Ce ne sont pas moins d'un million de fermiers de par le monde qui nous fournissent en matière première." précise-t-il.

"Les météorologues disent que beaucoup d'entre eux devront se préparer si la Terre continue à se réchauffer. Nous sommes inquiets tant bien sur le plan sociétal que sur le plan économique."

Il ajoute qu'"il est temps pour les entreprises d'accélérer la cadence et de travailler en étroite collaboration, de travailler avec les gouvernements mais aussi avec la société civile. Il s'agit d'une problématique mondiale qui requiert que tous ses acteurs mettent la main à la pâte."

Mars, dont le chiffre d'affaires avoisinait les 35 milliards l'année dernière, est l'une des compagnies qui avait signé cette pétition demandant au président Trump de ne pas se retirer des Accords de Paris sur le changement climatique en juin. Parkin a rejeté l'idée que leur action soit motivée par Trump, précisant cela: "Nous ne sommes pas intéressés politiquement — il s'agit-là d'un programme. Nous croyons en l'œil expert et scientifique sur les changements climatiques et nous avons besoin d'une action collective".

Ajoutant toutefois ceci: "Nous sommes réellement déçus que les administrations américaines aient choisi de se retirer des Accords de Paris".

Mars considère en effet les Accords de Paris comme une partie majeure de son plan sur le développement durable.

"Vous avez complètement changé votre manière de diriger votre entreprise"

Les 1 milliard de dollars réservés au plan de la politique de développement durable de Mars comprennent:

  • Les énergies renouvelables: des opérations au sein de Mars US et Mars UK déjà mises en place avec notamment de grandes fermes éoliennes déjà construites depuis une dizaine d'années. Mars prévoit d'ici l'année prochaine de passer au total-éolien dans 11 pays dont la Russie, la Chine, l'Australie et l'Inde.
  • Les sources de production alimentaire: La société, qui conçoit aussi des aliments à destination des animaux de compagnie avec des marques telles que Whiskys et Pedigree, va investir pour une alimentation plus durable, notamment en matière de poisson.
  • Les actions transversales: Mars a mis en place des groupes tels que Cocoa Action, un collectif industriel qui a pour but de produire du cacao de manière plus durable, et Livelihoods Fund for Family Farming, investissant chez les petits producteurs du monde entier.
  • Les agriculteurs: "Une bonne somme sera consacrée en amont au travail avec les fermiers afin de les aider à changer leur manière de travailler la terre pour qu'elle soit plus éco-responsable mais aussi de manière à augmenter considérablement le revenu des agriculteurs", indique Parkin.

Barry Parkin, le responsable de la gestion du développement durable de Mars. Mars

"Ce n'est pas juste un peu mieux. La science nous montre que nous devons réduire nos émissions de carbone de deux tiers et c'est ce que nous allons faire. Vous avez complètement changé votre manière de diriger votre entreprise et vous devez complètement changer votre manière de vous fournir vos produits."

Il ajoute: "Ce milliard est un bon début et un investissement net et précis mais nous devons rendre notre activité fondamentalement plus durable. Tout ce que nous allons investir l'année prochaine devrait permettre à notre activité commerciale de devenir véritablement plus viable".

"Nous souhaitons que notre activité soit fructueuse sur plus de 100 ans". 

Version originale: Oscar Williams-Grut/ Business Insider UK 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 6 problèmes les plus importants dans le monde selon les millennials