Satya Nadella, Microsoft

Satya Nadella, patron de Microsoft. Robert Galbraith/Reuters

Microsoft a annoncé mercredi un résultat courant et un chiffre d'affaires trimestriels meilleurs que prévu,  mais le géant des logiciels a passé une charge exceptionnelle de 13,8 milliards du fait du changement du régime fiscal aux Etats-Unis.

A la suite de ces annonces, le titre Microsoft, en hausse de près de 15% sur les 12 derniers mois, perdait 1,2% dans des échanges d'après-Bourse.

Il y a deux semaines, Apple a aussi annoncé qu'il paierait 38 milliards de dollars environ de taxes sur ses liquidités détenues à l'étranger du fait des nouvelles dispositions fiscales aux Etats-Unis.

Le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 12%, à 28,92 milliards de dollars, contre un consensus de 28,4 milliards.

Le deuxième trimestre de son exercice décalé 2017-2018 se caractérise par le dixième trimestre de suite où la gamme Azure de Microsoft, sa tête de gondole dans les services informatiques dématérialisés ("cloud computing"), connaît une croissance plus de 90% de son chiffre d'affaires.

Depuis l'arrivée au poste de directeur général de Satya Nadella, l'activité "cloud" de Microsoft — qui en plus d'Azure comprend aussi Office 365 et Dynamic 365 — est devenue un pilier de la croissance du groupe. Les ventes de cette activité ont augmenté de 15,3% sur la période — dont +98% pour Azure — à 7,8 milliards de dollars contre un consensus de 7,51 milliards.

Amazon Web Services est le numéro du secteur des services informatiques dématérialisés avec une part de marché de 31,8%, suivi par Azure qui détient 13,9% du marché, selon des estimations pour le troisième trimestre du cabinet de recherche Canalys.

Voici les principaux résultats de Microsoft au deuxième trimestre:

  • Bénéfice par action: 0,96 dollars alors que les analystes financiers avaient anticipé en moyenne 0,86 dollar;
  • Chiffre d'affaires: 28,92 milliards de dollars, contre un consensus de 28,4 milliards;
  • Perte: Du fait de la charge, Microsoft a subi une perte de 6,30 milliard de dollars (5,1 milliards d'euros), soit -0,82 dollar, sur les trois mois au 31 décembre, deuxième trimestre de l'exercice fiscal 2017-2018, contre un bénéfice de 6,27 milliards (0,80 dollar/action) il y a un an.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une influenceuse avec 4,7 millions de fans sur Facebook explique que son 'reach' est 'décimé' — et elle craint que ce soit bientôt la même chose sur Instagram

VIDEO: Voici à quoi sert le petit carré en cuir sur votre sac à dos