Pierre Dubuc et Mathieu Nebra, cofondateurs de la starup de cours en ligne OpenClassrooms. OpenClassrooms

OpenClassrooms, plateforme de cours en ligne pour professionnels, annonce aujourd'hui avoir levé 60 millions de dollars en série B, environ 51 millions d'euros.

La société n'a pas communiqué sur sa valorisation.

Le tour de table est mené par le fonds américain General Atlantic, qui est notamment actionnaire de la pépite française du ecommerce ManoMano.

Alven, Bpifrance et Citizen Capital — actionnaires historiques — participent également à ce tour de table en augmentant leur participation.

Chris Caulkin de General Atlantic rejoint le conseil d'administration de l'entreprise.

General Atlantic est un fonds d'investissement américain qui gère 21 milliards de dollars d'actifs et a notamment participé à la levée de fonds record de 1,8 milliards de dollars de Snapchat en 2016, et soutenu Uber ou Airbnb.

"Appuyé sur ce nouvel investissement, OpenClassrooms va pouvoir accélérer la diversification de son offre de contenus éducatifs, multiplier les partenariats privés comme publics et renforcer sa présence internationale", explique l'entreprise dans un communiqué, qui déploie déjà son service dans 130 pays.

Fondée en 2013 par Pierre Dubuc et Mathieu Nebra, la startup s'est rapidement faite remarquer:

  • Elle a signé en 2015 un accord avec Pole Emploi pour permettre l'accès illimité à sa plateforme de cours en ligne, ebooks et MOOCs, et certifications. La première promotion est sortie en fin d'année dernière saluée par François Hollande, alors Président de la République.
  • Début 2018, elle a mis à disposition des abonnés Orange en Afrique des contenus de formation.
  • Enfin, Google.org, la branche à but non lucratif de Google, lui a attribué une bourse d'un million de dollars pour la création et la production de contenus de cours à destination des travailleurs de la "gig economy — ces petits boulots d'indépendants.

OpenClassrooms revendique 3 millions d'utilisateurs par mois, pour plus de 300 certifications professionnelles officielles et une trentaine de parcours diplômants de niveau Bac+2 à Bac+5, depuis le développement web et mobile jusqu'au design, le traitement des données ou le marketing.

La startup avait déjà levé 8,2 millions d'euros depuis sa création dont 6 millions en 2016.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Tim Cook, le DG d'Apple, dit aux diplômés de Duke que la technologie a fait de cette époque 'le meilleur moment de l'Histoire à vivre'

VIDEO: Pourquoi y a-t-il toujours autant de problèmes avec la connexion Bluetooth?