Une photo avant/après de la barrière de véhicule existante (à gauche) et du nouveau mur en construction (à droite). Frontière du Mexique, près de Santa Teresa, Nouveau-Mexique, le 7 avril 2018. Customs and Border Protection/Mani Albrecht

Des agents la police aux frontières américaine ont organisé lundi 9 avril un événement inaugural pour un nouveau "mur bollard" censé remplacer près de 30 km de barrage pour véhicules, le lond de la frontière sud de l'état du Nouveau-Mexique. 

Bien que ce mur de remplacement ne corresponde pas à la stature ou à la complexité des huit prototypes de murs construits en Californie, ce lundi, les agents de la patrouille frontalière ont insisté auprès des journalistes pour dire que ce mur était le même que celui que le président des États-Unis, Donald Trump, avait glorieusement promis aux électeurs durant sa campagne électorale. 

"Oui, c'est le début, dans ce secteur, du mur frontalier du président", a dit le chef de la police des frontières, l'agent Aaron Hull, en charge du secteur d'El Paso, lors d'une conférence de presse.  

Trump a fait face à de nombreux obstacles en faisant construire ce mur — le plus significatif, étant la réticence du Congrès américain à le financer. 

En mars, les législateurs ont rejeté la requête de Trump, qui demandait 25 milliards de dollars pour la construction de ce mur.

Voici un aperçu de la clôture à piquets de Trump:

Sur 30 kilomètres de long à la frontière sud du Nouveau-Mexique, près du port d'entrée de Santa Teresa, s'élève une petite barrière pour empêcher les véhicules de circuler. 

Voici la barrière actuelle de la frontière sud du Nouveau-Mexique, près de Santa Teresa. Customs and Border Protection

Le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis a dit que ce secteur en particulier était réputé pour son nombre important d'arrestations, liées à la fraude douanière et au trafic de drogue.

Un agent patrouillant près de la frontière, durant la construction du nouveau mur à Santa Teresa, Nouveau-Mexique, le 9 avril 2018. Reuters/Jose Luis Gonzalez

Source: CBP

Au cours de l'année fiscale de 2017, des agents de la police des frontières ont arrêté 25.193 personnes tentant de traverser la frontière illégalement. Ils ont également saisi 15,5 tonnes de marijuana et 63 kg de cocaïne.  

Ces agents veillent au grain durant le début officiel de la construction du mur. Reuters/Jose Luis Gonzalez

Source: CBP

En janvier, le CBP a mandaté la société Barnard Construction, localisée dans le Montana, pour retirer l'ancienne barrière et de la remplacer par le style 'bollard', ce style en succession de poteaux, du nouveau mur.

Cette photo montrent la barrière actuelle de la bordure frontalière entre le Mexique et les États-Unis, près de Santa Teresa, au Nouveau-Mexique. Customs and Border Protection

La durée de construction de ce nouveau mur est estimée à 400 jours, et coûte 73,3 millions de dollars. Ces fonds viennent du département de la Sécurité intérieure des États-Unis.

Les équipes de construction ont acheminé les matériaux nécessaires au projet de remplacement de la muraille frontalière au port d'entrée de Santa Teresa. Customs and Border Protection

Sources: CBP, Associated Press

Bien que les journalistes ont douté lundi que ce mur était réellement celui qu'imaginait Trump, l'agent en chef de la patrouille, Aaron Hull, a assuré que "ça représente clairement un mur, car c'est une structure importante'" 

Les équipes de construction ont acheminé les matériaux nécessaires au projet de remplacement de la muraille frontalière au port d'entrée de Santa Teresa. Customs and Border Protection

Hull dit que le mur mesurera 5,5 mètres de haut, avec une plaque anti-escalade au sommet. Il a ajouté que le mur consistait en une rangée de barres d'armature — il est creusé à six pieds sous terre, avec deux pieds supplémentaires de béton dessous.

Les équipes de construction acheminent les matériaux nécessaires au projet de remplacement de la muraille frontalière au port d'entrée de Santa Teresa. Customs and Border Protection

"Monsieur, c'est réellement un mur. Et nous allons l'utiliser pour arrêter les entrées clandestines", a dit Hull à un journaliste. La barrière anti-véhicules de 30 kilomètres de long devrait être opérationnelle d'ici 400 jours.

Les équipes de construction acheminent les matériaux nécessaires au projet de remplacement de la muraille frontalière au port d'entrée de Santa Teresa. Customs and Border Protection

Source: CBP

Version originale: Michelle Mark/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Trump aurait demandé 1Md$ pour financer les 100 premiers kilomètres du mur entre les Etats-Unis et le Mexique

VIDEO: Voici à quoi sert le petit carré en cuir sur votre sac à dos