Tim Cook, DG d'Apple. YouTube/FunGame

Après près de cinq ans de procédure, un tribunal américain a condamné Samsung Electronics à verser 539 millions de dollars (460 millions d'euros) à Apple pour violation de brevets sur ses smartphones, rapporte le site d'information CNET.

Les deux premiers fabricants mondiaux de smartphones s'affrontent en justice depuis 2011, quand Apple avait accusé son concurrent sud-coréen de copier "grossièrement" ses produits avec ses téléphones et tablettes. Samsung a été reconnu coupable lors d'un procès en 2012 mais un désaccord sur le montant des dédommagements a conduit à un nouveau procès dont les audiences ont pris fin seulement le 18 mai.

Le jury délibérait depuis.

Samsung avait déjà versé 399 millions de dollars à Apple en décembre 2015, si bien qu'il n'aurait qu'à payer 140 millions de dollars supplémentaires au fabricant de l'iPhone si le verdict est confirmé en appel.

Dans un communiqué, Apple s'est dit satisfait que le tribunal "ait reconnu que Samsung doive payer pour avoir copié nos produits."

Apple avait réclamé jusqu'à un milliard de dollars, estimant que cette somme représentait les bénéfices que Samsung s'était procurés grâce au plagiat. Le sud-coréen cherchait de son côté à limiter la facture à 28 millions de dollars, soit les profits attribuables aux composants de ses smartphones qui violaient les brevets d'Apple.

Apple avait à l'origine obtenu 1,05 milliard de dollars de compensations mais ce montant a ensuite été réduit en appel.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 22 entreprises qui ont déposé le plus de brevets dans l'Hexagone en 2017

VIDEO: Voici la tyrolienne la plus rapide du monde — elle vous entraîne à travers les montagnes du Pays de Galles à plus de 160 km/h