Snapchat a un gros problème avec Android, et les investisseurs commencent à s'inquiéter

Les dirigeants de Snapchat ont dû faire face à des questions difficiles émanant d'investisseurs new-yorkais ce mardi 21 février 2017. La principale: pourquoi sa croissance de nouveaux utilisateurs ralentit-elle?

Jusqu'ici, Snap Inc. a choisi de rejeter la faute sur les performances bancales d'Android. 

Les cadres présents à New York ce mardi ont déclaré que les utilisateurs de smartphones Android avaient des soucis pour accéder à l'appli Snapchat, en particulier pendant le quatrième trimestre de 2016. Ils ont dit que l'entreprise espérait réduire ces problèmes en développant simultanément leur plateforme sur iOS et Android.

L'entreprise avait investi plus de temps ces derniers temps sur la version pour iPhone de son appli, car c'est l'appareil qu'utilise la majorité de ses clients.

Pour booster sa croissance, Snap confirme qu'il faudra qu'ils prennent soin de leurs utilisateurs Android.

"Pour continuer à grandir en termes de nouveaux utilisateurs, nous devons en priorité développer des produits compatibles avec les systèmes d'exploitations Android", a dit l'entreprise dans son premier document S-1 d'introduction en bourse.

"Si nous sommes incapables d'améliorer l'opérabilité de notre produit sur les smartphones Android, que ceux-ci deviennent plus populaires tandis que moins de gens utiliseront iOS, notre business pourrait en souffrir très sérieusement."

Au cours de la seconde moitié de 2016, la croissance de Snapchat a pris un coup à cause de bugs techniques au sein de l'appli. Elle n'a gagné que 6 millions de nouveaux utilisateurs quotidiens entre juillet et septembre. Trois mois plus tôt, Snapchat gagnait le triple, soit 18 millions. 

Business Insider Intelligence

Dans sa déclaration S-1, Snap a attribué ce problème à des "contretemps" dans le lancement de nouveaux produits:

"Par exemple, au milieu de l'année 2016, nous avons lancé plusieurs produits ainsi que des mises à jour, ce qui a causé de nombreux problèmes techniques qui ont réduit la performance de notre appli", a dit l'entreprise dans sa section "facteur de risques". 

"Nous croyons que ces problèmes de performance ont causé ce ralentissement dans le nombre de nouveaux utilisateurs quotidiens dans la dernière partie du trimestre, en septembre 2016."

Snapchat n'a pas précisé en détail ce qu'étaient ces "problèmes techniques", mais a noté que l'impact était plus prononcé pour les utilisateurs sous Android. Son DG Evan Spiegel est même allé sur Reddit pour parler aux utilisateurs Android et comprendre quels étaient leurs problèmes.

L'incapacité de Snapchat à maintenir un écosystème Android l'empêche en particulier de se développer à l'international et d'augmenter son nombre d'utilisateurs actifs quotidiens à l'étranger. Son expansion est déjà réduite à cause de la bande-passante importante nécessaire pour faire fonctionner l'appli. 

A l'inverse de Facebook ou Google, il n'y a pas de version "légère" de l'application, construite pour les connexion internet plus lentes.

"La pénétration Android est beaucoup plus haute sur ces marchés qu'en Amérique du Nord ou en Europe", a dit l'entreprise, "donc ces problèmes techniques sur Android ont des conséquences disproportionnées dans ces pays."

La concurrence des stories Instagram

Alors que l'entreprise rejette la faute sur ses propres mises à jour de produits, le timing de ce ralentissement de croissance correspond pourtant au lancement des stories par Instagram, son compétiteur direct.

Le 2 août, Instagram a créé un clone presque identique aux "stories" de Snapchat, qui permettent aux utilisateurs de poster des contenus éphémères pendant 24 heures. 

D'après TechCrunch, les "influenceurs" de Snapchat ont déjà perdu en nombre de vues, depuis que les gens prêtent plus attention aux stories Instagram.

Un investisseur potentiel dans Snapchat qui était présent à New York mardi a dit à Bloomberg que l'entreprise a essayé d'éviter de parler de son souci de croissance d'utilisateurs. 

"Montrer Android du doigt, c'est refuser de voir le gros souci évident, qui est Instagram", a-t-il indiqué.

A présent, les investisseurs devront attendre de voir si le prochain rapport trimestriel montrera que les mises à jour — dont la fonction Recherche — vont ramener des gens vers l'appli, ou s'ils se sont enfuis pour de bon sur Instagram. 

Version originale : Biz Carson/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Goldman Sachs prédit que Snap dégagera 2 Mds$ de chiffre d'affaires en 2018

Un neurologue nous dévoile le plus gros mythe qui existe sur le cerveau humain

Contenu Sponsorisé

3 questions aux vainqueurs du concours d'innovation L’Oréal Brandstorm 2019

  1. C'est dégueulasse de faire sa il y a des gens qui ne peuvent pas s'acheter des Iphone tout les jours. Ils faut que les créateurs qnapchat se remettent en questions.

Laisser un commentaire