Le concept du projet Brane Craft. Joseph Hidalgo/The Aerospace Corporation

Environ 750.000 débris spatiaux mesurant plus d'un centimètre et une bonne centaine de millions de plus d'un millimètre sont actuellement en orbite autour de la Terre, selon Rolf Densing, directeur des opérations de l'ESA.

On appelle "débris spatial" tout résidu d'explosion de satellites et de fusées abandonnées qui errent dans l'espace. 

Le problème, c'est qu'ils peuvent potentiellement entrer en collision avec tous les engins lancés par l'homme dans l'espace, un peu comme dans le film de science-fiction "Gravity".

Alors que les projets pour explorer l'espace ne manquent pas — entre ceux de la NASA, de l'ESA ou encore d'Elon Musk avec son entreprise SpaceX — les débris spatiaux sont en train de devenir un problème de plus en plus important, affirmait l'astronaute français Thomas Pesquet pendant sa mission sur la Station spatiale internationale (ISS).

Diverses solutions sont en train d'être développées pour faire face à cette menace, rapporte le site Popular Science.

Découvrez cinq projets qui permettraient d'attraper ces débris spatiaux (par ordre alphabétique). 

Astroscale — L'entreprise basée à Singapour est en train de mettre au point deux micro-satellites pour lutter contre les déchets de l'espace: le premier collectera des données en temps réel concernant les débris spatiaux. Le second sera chargé de les attraper à l'aide d'aimants.

Nobu Okada, CEO d'Astroscale. YouTube/Hello Tomorrow

Brane Craft — Des chercheurs de l'Aerospace Corporation à El Segundo en California ont gagné un prix de l'innovation de la NASA grâce à leur projet baptisé "Brane Craft". Le concept: de petits vaisseaux d'un mètre environ et aussi fins qu'un cheveux humain censés attraper les débris spatiaux, les ramener dans l'atmosphère où ils seront incinérés à environ 249 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre.

ESA — L'Agence spatiale européenne travaille sur des pinces robotiques, filets, harpons ou encore des remorqueurs spatiaux pour nettoyer l'espace. La politique de l'ESA consiste à désorbiter systématiquement ses satellites en fin de vie ou de les placer sur des orbites cimetières afin d'éviter de créer des déchets spatiaux supplémentaires.

Modélisation de la Terre et des débris qui orbitent autour. YouTube/ESA

Pince lézard de la NASA — Inspiré des pattes des lézards, l'outil utilise des coins agrippants faits en silicium pour adhérer à différents types de surfaces glissantes (panneaux solaires ou plastiques). Dans sa fiche de présentation, la NASA précise que l'outil peut facilement manipuler un robot de 278kg ou un homme adulte de poids standard. 

Modèle miniature de la pince conçue par la NASA. NASA

RemoveDebris — Cette autre mission européenne devrait être lancée fin 2017 ou début 2018. Elle est censée attraper des CubeSats (nanosatellites) à l'aide d'un filet et d'un harpon. Le vaisseau de 100kg a été conçu par un consortium de dix entreprises européennes dont Airbus Defense.

Le projet RemoveDebris. YouTube/equinoxgraphics

Lire aussi : VIDEO: Voici ce qui arriverait si la Terre tournait plus vite