Elon Musk, le patron de SpaceX. REUTERS/Joe Skipper

C'est officiel: on sait où SpaceX va construire ses vaisseaux Big Falcon — ou comme dirait Elon Musk, lui-même "Big F***ing Rocket" — qui voyageront jusqu'à Mars.

A l'occasion de son discours annuel, le maire de Los Angeles, Eric Garcetti a annoncé qu'il autorisait SpaceX à construire une usine de production d'environ 18.000 mètres carrés au port de Los Angeles, rapporte Business Insider US.

Voici ce qu'a déclaré le maire de la ville californienne peuplée d'environ quatre millions d'habitants: 

"Si cette année nous a appris quelque chose, c'est qu'il faut voir les choses en grand et poursuivre l'inimaginable. Nous avons confiance pour pouvoir regarder vers les étoiles et avons le cran pour réaliser nos rêves.

"Aujourd'hui, je suis ravi d'annoncer officiellement que SpaceX va commencer le développement de production de sa fusée Big Falcon au port de Los Angeles. Il s'agit d'un véhicule qui a promis d'emmener l'humanité plus loin que jamais dans l'univers."

SpaceX était à la recherche d'un site plus grand pour construire ses Big Falcon, qui devraient mesurer chacun environ 48 mètres et peser 1200 tonnes au total avec le plein.

L'entreprise spatiale avait opté pour le port de Los Angeles, qui se situe à environ à 22 km de son siège situé à Hawthorne, en Californie. Des documents publics montrent que SpaceX avait en effet demandé un permis pour ouvrir un site appelé "Berth 240" au port de Los Angeles.

L'emplacement est unique, puisqu'il s'agit d'un site historique, qui a été utilisé pendant la Seconde guerre mondiale pour construire les navires Victory qui ont permis de ramener les soldats américains chez eux. 

Mais l'entrepreneur tech et son entreprise spatiale n'ont pas attendu ce feu vert du maire de Los Angeles pour avancer dans le développement des vaisseaux les plus grands et les plus puissants jamais construits au monde.

Une photo récemment publiée par Elon Musk sur Instagram montre un gigantesque outil qui aidera à construire les vaisseaux spatiaux "Big Falcon Rocket". Il s'agit d'un énorme moule pour fabriquer un fuselage composé de fibre de carbone, un matériau plus puissant que l'acier et plus léger que l'aluminium.

 

SpaceX main body tool for the BFR interplanetary spaceship

Une publication partagée par Elon Musk (@elonmusk) le

Selon Elon Musk, le premier vaisseau spatial Big Falcon de SpaceX pourrait être lancé en direction de Mars vers 2022 et la première mission habitée devrait être effectuée en 2024. 

Pour poursuivre ses ambitions martiennes, SpaceX chercherait à lever 507 millions de dollars, a récemment rapporté l'agence Reuters.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: Cet astronaute amateur construit ses propres fusées pour prouver que la Terre est plate

VIDEO: Voici des métiers très étranges mais qui existent vraiment