La PDG de YouTube, Susan Wojcicki. Steve Jennings/Getty Images for TechCrunch

  • La DG de YouTube, Susan Wojcicki, s'est montrée plutôt condescendante au sujet des ambitions de Facebook dans la vidéo lors d'une conférence de Recode.
  • Wojcicki a déclaré que Facebook "devrait revenir aux photos de bébés."
  • Facebook et YouTube sont en compétition pour devenir la plateforme vidéo sociale dominante.

La DG de YouTube, Susan Wojcicki, a blagué au sujet de son rival Facebook en disant que le réseau social "devrait revenir aux photos de bébés" plutôt que de tenter de rivaliser avec la plateforme vidéo YouTube, selon un article de CNBC.

Wojcicki s'exprimait lors de la conférence Code Media de Recode le 12 février et a été interrogée par la journaliste Kara Swisher pour savoir si elle était préoccupée par les ambitions croissantes de Facebook en matière de vidéo.

"Vous devez toujours prendre vos concurrents au sérieux, mais vous ne gagnez pas en regardant en arrière et en regardant autour", a déclaré Wojcicki.

Swisher l'a poussée à développer sa réponse en demandant "que pensez-vous qu'ils sont en train de faire?"

"Je pense qu'ils devraient se focaliser sur ce sur quoi ils se concentrent", a dit Wojcicki. "Je pense qu'ils devraient revenir aux photos de bébés et leur partage".

"Je ne suis pas une experte de Facebook. Ce sont des experts et ils devraient faire ce qu'il y a de mieux pour leur entreprise et nous devrions tous rivaliser pour les contenus. Je développe nos activités et je me concentre sur ce que nous devons faire, et je sais que nous avons beaucoup de choses à faire. Vous pouvez toujours me rappeler toutes les choses que nous devons faire et nous allons continuer à les faire parce que c'est ainsi que nous allons nous renforcer. "

Facebook et YouTube veulent tous deux devenir la plateforme vidéo web incontournable

Mark Zuckerberg. Justin Sullivan/Getty Images

La remarque de Wojcicki sur Facebook intervient alors que les deux entreprises luttent pour contrôler la vidéo dite sociale. Facebook a augmenté le nombre de vidéos diffusées dans son fil d'actualités et introduit de nouvelles options publicitaires, notamment des annonces pré-roll et mid-roll pour les créateurs.

Et Facebook étend également son programme Facebook Watch, un service de vidéo à la demande pour que les gens puissent regarder des vidéos d'artistes professionnels et de créateurs attirés par YouTube. Pour le premier lot de Facebook Watch, Facebook aurait dépensé entre 10.000 à 40.000 dollars par épisode pour les séries courtes et entre 250.000 à 1 million de dollars par épisode pour une série originale.

Cependant, les commentaires de Wojcicki touchent un point important: la vidéo est une partie relativement nouvelle du contenu sur Facebook, et la société a indiqué qu'elle allait recentrer le fil d'actualités sur le contenu des amis d'un utilisateur donné, plutôt que celui issu des pages.

"Lorsque les gens interagissent avec des gens proches, c'est plus significatif, plus épanouissant", a déclaré David Ginsberg, directeur de la recherche de Facebook dans une interview accordée au New York Times: "C'est bon pour votre bien-être."

Et la nature changeante de l'algorithme du flux d'actualités de Facebook peut rendre difficile la croissance constante du nombre de créateurs. Jessica Nigri, une artiste à qui Business Insider a parlé, a déclaré que "le reach" de ses posts sur Facebook avait ainsi été "décimée".

"J'ai remarqué que les vidéos en général sont moins diffusées que d'habitude", a-t-elle précisé. "C'est inquiétant parce que beaucoup de gens dépendent des médias sociaux pour présenter leur travail et atteindre de nouveaux publics."

Version originale: James Cook/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La prochaine version d'Android devrait être conçue de manière à supporter des encoches — tout comme l'iPhone X

VIDEO: Voici à quoi ressemble la nouvelle maison à 23 M$ de Jeff Bezos