Le télescope Hubble de la NASA. NASA

Le télescope de la NASA, qui a fêté ses 28 années de services le 24 avril dernier, est en panne depuis vendredi, en raison d'une défaillance constatée au niveau de ses gyroscopes — des pièces importantes qui permettent d'orienter et de stabiliser l'appareil, rapporte Business Insider US

Sans gyroscopes fonctionnels, Hubble ne saurait pas vraiment la direction qu'il pointe, il manquerait ses objectifs et renverrait des photos floues. 

Il est désormais en "mode sécurisé", a déclaré la NASA ce lundi, car il s'agit du troisième gyroscope qui tombe en panne depuis leur installation en 2009. 

Hubble n'est désormais équipé que de deux gyroscopes véritablement fonctionnels sur six au total — le troisième étant capricieux —, alors qu'il lui en faut trois pour effectuer son travail d'observation correctement. 

Mais le télescope Hubble, connu pour avoir pris des clichés mémorables de l'univers, que ce soit les galaxies lointaines, les tempêtes sur Neptune ou encore les geysers observés sur les lunes extraterrestres, n'est pas prêt de prendre sa retraite tout de suite. 

"Les instruments d'Hubble sont totalement toujours opérationnels et devraient permettre de faire avancer la science pour les années à venir", a dit la NASA.

Si les ingénieurs de la NASA n'arrivent pas à réparer le gyroscope capricieux à l'aide d'un nouveau logiciel, la NASA pourrait commencer à n'utiliser qu'un seul gyroscope pour étendre la durée de vie du télescope, même si cela signifie que ça limiterait les capacités de Hubble.

Cela correspondrait à une réduction de 50% du champ observable par Hubble à un moment donné: il sera par exemple incapable de capter des objets surprises comme des étoiles qui explosent et mettra plus de temps à étudier certains objets célestes. 

Quoi qu'il en soit, Hubble devrait officiellement être relayé en 2021 par la prochaine génération de télescope, le très attendu James Webb Space. 

Sans aucune intervention, Hubble devrait s'écraser sur Terre au milieu des années 2030, mais la NASA compte contrôler sa descente et a déjà imaginé plusieurs scénarios. Il pourrait notamment le faire tomber en plein Pacifique, dans le fameux cimetière des vaisseaux spatiaux. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les effets de l'Ayahuasca — la nouvelle drogue en vogue dans la Silicon Valley — sur votre corps et votre cerveau

VIDEO: Ces petites sphères en verre donnent l'impression de tenir des tourbillons de galaxies dans la paume de la main