Tim Cook, DG d'Apple, à l'événement d'Apple dédié à l'éducation, le 27 mars 2018. REUTERS/John Gress

Une rumeur persistante disait qu'Apple pourrait fusionner son système d'exploitation pour desktop, le macOS, et celui pour mobile, l'iOS.

En effet, beaucoup d'observateurs ont remarqué le rapprochement continu entre les deux systèmes d'exploitation, que ce soit via l'iCloud, la passerelle "Continuity" — appelée "Handoff" en français — mise en place par Apple en 2014 ou encore via son projet en construction "Marzipan", qui permettrait aux développeurs de créer une seule et même appli pour iOS et macOS.

Dans une interview accordée au Sydney Morning Herald, repérée par Arts Technica, Tim Cook a torpillé cette rumeur, en expliquant pourquoi la marque à la pomme n'avait pas l'intention de fusionner le macOS et l'iOS.

Voici ce que le DG d'Apple a déclaré:

"Nous ne pensons pas qu'il faille édulcorer l'un au profit de l'autre. Ce [ndlr: le Mac et l'iPad] sont tous les deux des produits incroyables. L'une des raisons à cela, c'est que nous les poussons à faire ce qu'ils font bien. Et si vous commencez à vouloir les fusionner, vous commencez à faire des compromis."

Indiquant que "peut-être que l'entreprise [ndlr: Apple] serait finalement plus efficace" si les deux plateformes fusionnaient, il a souligné qu'il "n'est pas question de cela", notamment car il ne pense pas "que ce soit ce que les gens veulent."

Dans cet entretien, réalisé en marge de l'événement d'Apple dédié à l'éducation qui a eu lieu le 27 mars dernier, Tim Cook a également raconté que personnellement, il utilisait un Mac mais aussi un iPad dans des contextes différents: 

"J'utilise généralement un Mac au travail et j'utilise un iPad à la maison... Et j'utilise toujours un iPad quand je voyage. Mais j'utilise tout et j'aime tout."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook a une combine pour éviter que 1,5 milliard d'utilisateurs ne bénéficient de la future et contraignante loi européenne sur la protection des données

VIDEO: Le mystérieux trou géant apparu en Antarctique est un genre de polynie