Mark Zuckerberg. Justin Sullivan/Getty Images

Facebook a commencé à demander à ses utilisateurs de vérifier leurs paramètres et de s'assurer qu'ils sont satisfaits du volume de données qu'il collecte sur eux. 

Ceci fait suite à une nouvelle loi européenne, le règlement général sur la protection des données, ou RGPD, qui prendra effet le 25 mai. 

Cette loi rend plus difficile pour des sociétés comme Facebook et Google la collecte de données et la possibilité de gagner de l'argent avec — surtout sans votre accord explicite. 

Cela signifie également que Facebook ne peut pas avoir accès à des informations sensibles comme votre orientation sexuelle, vos croyances religieuses ou vos opinions politiques, sans votre accord immédiat. 

Pour l'heure, Facebook doit s'assurer que vous jetiez un œil à vos paramètres avant le 25 mai — au risque d'être condamné à une amende de 4% de son chiffre d'affaires annuel, qui se compte en milliards de dollars. 

Voici comment naviguer à travers ces nouveaux paramètres et vous assurer que vos données restent confidentielles. 

1. Si vous utilisez Facebook en Europe, vous avez probablement déjà vu cette notification. Il est difficile de la rater. 

Shona Ghosh/Business Insider

2. Il est tout autant difficile de s'en débarrasser — mais il y a un enjeu important pour lequel Facebook essaye d'attirer l'attention des utilisateurs européens: la reconnaissance faciale.

La reconnaissance faciale de Facebook était bannie en Europe. Shona Ghosh/Business Insider

La possibilité qu'a Facebook à reconnaître le visage des gens sur des photos pour faciliter l'identification n'a pas été effective en Europe avant 2012. Maintenant, la plateforme l'introduit de manière furtive, à en croire certains critiques. 

Nous en saurons davantage plus tard. 

3. Premièrement, Facebook va répondre aux questions sur les 'données spécialement protégées'. Cela fait référence à vos opinions politiques, votre orientation sexuelle et votre religion — que vous avez sûrement partagées avec Facebook à la création de votre profil. 

Shona Ghosh/Business Insider

4. Facebook ne va pas vous le dire explicitement, mais il peut vous cibler par rapport à votre religion. 

Shona Ghosh/Business Insider

5. Cliquez sur 'gérer les paramètres de données' si vous n'êtes pas satisfait du fait que Facebook connaisse votre religion, vos opinions politiques et vos préférences sexuelles. 

Shona Ghosh/Business Insider

6. Facebook va lourdement INSISTER pour essayer de vous empêcher de supprimer ces informations.

Facebook va essayer de vous empêcher de supprimer des informations sur votre religion, votre orientation sexuelle et vos opinions politiques. Shona Ghosh/Business Insider

7. Mais si vous cliquez sur 'continuer', vous serez finalement en mesure de supprimer ces informations de votre profil. 

Shona Ghosh/Business Insider

8. Maintenant que vous avez supprimé toutes les informations sensibles de votre profil, vous ne devriez plus voir de publicités liées à votre religion ou vos opinions politiques, n'est-ce pas? Eh bien si. Facebook peut déduire beaucoup de choses à partir de vos posts ou des pages que vous aimez.

Facebook vous rappelle qu'il trace tout ce que vous faites sur sa plateforme et qu'il peut prédire un bon nombre de choses sur vous, via vos données. Shona Ghosh/Business Insider

Vous ne pouvez pas vraiment empêcher Facebook de prédire de nombreuses choses vous concernant, à cause des groupes, des pages et des posts que vous 'likez'. Mais pour empêcher les annonceurs de vous cibler via ces données — lisez les lignes directives de ma consœur, Julie Brot, à ce sujet.

9. Une fois que vous avez décidé quoi faire avec vos informations sensibles, Facebook va vous demander d'activer la reconnaissance faciale. Cela signifie que Facebook peut vous reconnaître sur une photo, sans que vous ne soyez identifié(e) dessus. 

Shona Ghosh/Business Insider

10. Facebook va essayer de vous encourager à cliquer passivement sur 'Accepter et continuer' pour activer la reconnaissance faciale. Si vous ne voulez pas, cliquez sur 'gérer les paramètres de données'.

Si vous ne désactivez pas la reconnaissance faciale, Facebook l'activera à votre place. Shona Ghosh/Business Insider

11. Facebook va continuer d'essayer de vous convaincre que la reconnaissance faciale est utile. Cliquez sur 'continuer' si vous êtes déterminé(e) à la désactiver.

Cliquez sur continuer pour désactiver (une bonne fois pour toutes) la reconnaissance faciale. Shona Ghosh/Business Insider

12. Maintenant, Facebook vous laisse enfin tranquille avec la reconnaissance faciale sur les photos et vidéos. Vous pourrez modifier ce paramètre, si vous changez d'avis.

Shona Ghosh/Business Insider

13. Enfin, Facebok va vous demander d'accepter ses nouvelles conditions d'utilisation. Vous n'avez pas trop le choix, ici — vous pouvez soit accepter, soit supprimer votre profil.

Facebook ne vous donne pas trop le choix. Shona Ghosh/Business Insider

14. Et voilà! Malgré ces nouveaux changements dans sa politique confidentialité, Facebook en sait toujours beaucoup sur vous. 

Mark Zuckerberg, le PDG et fondateur de Facebook rit aux éclats. Sun Valley, Idaho July 9, 2009. Reuters / Rick Wilking

Version originale: Shona Ghosh/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook révise ses paramètres de confidentialité en réponse au scandale de Cambridge Analytica

VIDEO: Voici ce que ça fait de voler à plus de 900 km/h dans un jet de combat avec des pilotes d'élite