On vous présente la voiture autonome sans volant ni pédale de General Motors — elle est prévue pour 2019

  • GM a présenté un concept de voiture autonome sans volant ni pédale au CES 2018.
  • Le constructeur américain veut commercialiser son concept à grande échelle d'ici 2019.

General Motors (GM) a frappé un grand coup au Consumer Electronics Show (CES) jeudi 11 janvier 2018 en dévoilant sa voiture autonome du futur, qui n'a ni volant ni pédales. 

GM a construit ce véhicule grâce au savoir-faire de l'entreprise Cruise Automation, rachetée en 2016.

C'est la dernière grande annonce en date d'une longue série de présentations dans la voiture autonome pendant ce CES 2018 à Las Vegas. De Ford à Byton en passant par Samsung et Navya: toutes les entreprises tech veulent un part du marché.

On vous présente la voiture autonome selon GM, que le fabricant américain voit déjà sur les routes en 2019.

La première chose que l'on remarque: il n'y a ni volant, ni pédale.

L'intérieur de la voiture du futur de GM. GM.

"Dans 20 ans quand on pensera à ce moment, on le verra comme un événement qui fait date — d'avoir créé des véhicules prêts à être commercialisés, sans aucun contrôle manuel", a insisté Kyle Vogt, le DG de Cruise Automation.  

Ce qui surprend également, c'est la symétrie à l'intérieur du véhicule.

Il y aura un écran à l'avant et deux à l'arrière. 

On devine également au plafond un bouton d'arrêt d'urgence, indispensable sur les voitures sans-chauffeur.

Paradoxalement, la voiture a un tableau de bord très classique, avec des boutons pour les "warning" ou pour la soufflerie.

Le système d'infotainment (ou infodivertissement) de la voiture semble minimaliste par rapport aux écrans tactiles présentés pas les concurrents de GM pendant le CES 2018. Par exemple, Mercedes a montré un système très fluide de navigation par la voix ou sur écran tactile.

Voici à quoi ressemble la voiture de l'extérieur.

Le prototype de voiture présenté par GM et Cruise Automation.

Ce partenariat combine la technologie de conduite autonome de Cruise Automation avec la capacité de production de masse de General Motors.

Le DG de Cruise Automation Kyle Vogt (au centre), le DG de General Motors, Dan Ammann (à droite)

En 2016, GM a racheté Cruise Automation pour un montant estimé entre 500 millions de dollars et un milliard. Le président de GM a précisé à nos confrères de Business Insider US lors d'une conférence téléphonique qu'il s'agissait de la "quatrième génération de voitures venant de Cruise Automation". 

Ces voitures sont déjà en train d'être testées à San Francisco et Phoenix

San Francisco. Pixabay/CreativeCommons

GM affirme qu'il pourrait mettre ces nouvelles voitures autonomes sur les routes américaines dès à présent, dans au moins neuf Etats américains "sans que cela ne pose de problème", mais qu'il faudra attendre 2019 pour faire changer certaines lois dans d'autres.

Par exemple, certains Etats requièrent un "airbag incorporé au volant". Compliqué, lorsqu'il s'agit de commercialiser une voiture qui n'a pas de volant. GM a en effet développé des airbags sur les côtés des sièges passagers.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La voiture autonome est le nouveau territoire à conquérir par la tech — préparez-vous à la livraison de pizza sans chauffeur et à conduire par la pensée

VIDEO: Ce vélo connecté futuriste par abonnement débarque en France

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Cette licorne européenne transforme le secteur financier — voici son modèle commercial unique

  1. Waney Ketty

    Il est bon la voiture il est jolie il me plaît il est presentable

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL